Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le post-internat en région Haute Normandie

Imprimer la liste
Share

L’ARS a renforcé en 2011-2012 un dispositif utile à la formation des futurs médecins spécialistes et à leur installation en région Haute-Normandie. Elle poursuivra son effort en 2012-2013

Le dispositif du post-internat est organisé et soutenu depuis l’année 1999 par la faculté de médecine et de pharmacie de Rouen, le CHU de Rouen, les établissements de santé de la région Haute-Normandie, l’Agence régionale de santé de Haute-Normandie, et plus récemment pour l’année 2011-2012 par le Conseil Régional.

Le post-internat permet à l’interne pendant une à deux années, d’approfondir sa formation spécialisée (diplôme d’étude spécialisée) dans le cadre du cursus obligatoire de sa formation, ou par des formations diplômantes telles qu’un DESC (diplôme d’étude spécialisé complémentaire), acquérir des techniques complémentaires particulières, ou des compétences plus pointues dans certains domaines.

Il contribue à l’excellence des formations mais également à une meilleure attractivité de la région Haute-Normandie dont la démographie médicale est fragile en permettant de favoriser les liens professionnels et l’ancrage en région des jeunes médecins formés, par leur recrutement ou leur installation. Cette attractivité par le post internat n’est plus à démontrer, entre 60 et 75% des assistants spécialistes, selon les spécialités, s’étant installés en région Haute-Normandie à l’issue de la période du post-internat, dans les précédentes années.

Le dispositif de post-internat permet à un interne qui est en fin de formation de poursuivre une activité hospitalière dans le cadre soit de postes de chefs de clinique assistants (CCA) soit de postes d’assistants spécialistes, soit enfin plus récemment de postes d’assistants de recherche.

Le nombre de postes de CCA est fixé au plan national conjointement entre le ministère de la santé et le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. En Haute-Normandie, les postes d’assistants sont déterminés et financés au-delà du ministère de la santé, par un effort particulier de l’Agence régionale de la santé, et enfin des établissements de santé qui accueillent les internes.

Le dispositif du post-internat doit enfin répondre à l’augmentation du numerus clausus et au besoin d’encadrement des étudiants et des internes.

C’est un dispositif qui a été fortement renforcé depuis sa mise en place grâce à la politique régionale. Elle a permis de passer de 6 assistants spécialistes par an dans la période 1999-2006, à 36 postes en 2009-2010 et 69 postes en 2011-2012

Ce dispositif, complémentaire à celui des postes de chefs de cliniques assistants (84 en région Haute-Normandie), sera encore accompagné au cours de l’année 2012-2013 afin de soutenir au moins le niveau atteint en 2011-2012, voire de le renforcer encore.

Les décisions aujourd’hui ne sont pas arrêtées.

Il s’agit de faire en sorte que la Haute-Normandie puisse bénéficier en 2012 d’un soutien accru du ministère de la santé en complément de celui que consentent aujourd’hui l’ARS et les hôpitaux.

 

Contact Presse : Jean-Louis Grenier 02 32 18 31 66

Courriel : jean-louis.grenier@ars.sante.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share