Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Journées européennes de lutte contre l’obésité : l’ARS Nord-Pas-de-Calais présente son programme régional

Imprimer la liste
Share

Dans le cadre de la journée européenne de lutte contre l’obésité, les 8 et 9 juin prochains, l’ARS présente son programme régional. L’alimentation et l’activité physique sont les priorités établies par l’Agence pour l’année 2012 dans ce domaine.

La région Nord – Pas-de-Calais se détache nettement du reste de la France par une prévalence de l’obésité particulièrement élevée : 20,5 % contre 14,5 % en moyenne en France*. Les hommes sont plus touchés par le surpoids et les femmes sont sujettes aux formes les plus graves de l’obésité. Entre 2003 et 2006, le Nord présente même un taux d’accroissement de la prévalence de l’obésité deux fois supérieur à celui de la France entière (respectivement 18,3% et 9,7%).

Différents facteurs augmentent le risque de développement de surpoids et d’obésité dans la région :

socio-économiques (niveau de revenu, catégorie socioprofessionnelle, cadre familial), comportementaux (pratiques alimentaires, sédentarité et manque d’activité physique …), psychologiques (représentation du corps, histoire personnelle), vieillissement (à partir de 45 ans).

Un programme régional relatif aux comportements alimentaires et à l’activité physique, dans la continuité des travaux déjà réalisés, sera élaboré conjointement avec les services de l’Etat**, les collectivités territoriales, et l’ARS, en lien avec les plans nationaux PNNS3 et Obésité ainsi qu’avec le plan national alimentaire.

En matière d’alimentation et d’activité physique, cela passe par l’adoption de comportements favorables à la santé associant une alimentation équilibrée et une activité physique régulière :

• en développant la prise de conscience de l’importance d’une activité physique au quotidien (au moins l’équivalent de 30 minutes par jour de marche rapide), et d’une alimentation diversifiée (davantage de fruits, de légumes, d’aliments riches en fibres et moins de graisses).

• en facilitant l’accès à une pratique d’activité physique régulière et à une alimentation équilibrée par une offre adaptée, éducative et durable.

« Améliorer les habitudes alimentaires et lutter contre la sédentarité constituent des enjeux majeurs de nos politiques de santé. L’alimentation et l’activité physique sont des déterminants de santé étroitement liés entre eux et aux modes de vie. Ce sont aussi des facteurs de protection contre de nombreuses pathologies, notamment le diabète, les maladies cardio-vasculaires, certains cancers, l’ostéoporose … » explique Daniel Lenoir, Directeur général de l’ARS Nord – Pas-de-Calais.

 

* Source : enquête ObEpi (obésité – épidémiologie) 2009.

** Dans le cadre du plan d’action stratégique de l’Etat (PASE), notamment avec la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF), et avec la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share