Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Sécurité des médecins : la CSMF demande une évaluation nationale du protocole Sécurité

Imprimer la liste
Share

La CSMF, premier syndicat médical français, se félicite de la signature d’un accord de coopération entre l’Etat et les professionnels de santé pour améliorer la sécurité des médecins en Haute Garonne.

Face à la montée des actes de violence à l’encontre des médecins libéraux, la CSMF avait signé en 2010 un protocole formalisant l’implication des ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Santé, dans un ensemble de mesures destinées à garantir les conditions de sécurité indispensables à l’exercice de la médecine de proximité. Il s’agissait, entre autres, de développer le financement des caméras de surveillance aux abords des maisons médicales de garde, de créer un référent sécurité à l’écoute des médecins dans chaque département, de mettre en place un numéro d’appel urgent directement relayé au commissariat, et enfin de mettre en forme un document rappelant la conduite à tenir en cas d’agression et les conseils de prévention.

Il était prévu que ce protocole national soit décliné localement entre les préfectures et les syndicats médicaux départementaux, comme celui qui vient d’être signé en Haute-Garonne. Malheureusement, son déploiement a pris du retard, laissant de côté de nombreux départements.

C’est pourquoi la CSMF attire l’attention du Gouvernement sur ce dossier majeur qui doit être relancé. La CSMF demande l’organisation d’une réunion entre les syndicats médicaux représentatifs et les représentants de l’Etat afin de dresser le bilan de l’application du protocole et d’évaluer ses retombées. Ce travail permettra, de mobiliser les services de l’Etat, Préfets et ARS, et, le cas échéant, de compléter les mesures actuelles.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share