Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Négociations sur le secteur 2 : l’UCDF rappelle quelques points fondamentaux pour clarifier le débat

Imprimer la liste
Share

1- Les dépassements d’honoraires sont la conséquence du blocage des tarifs de remboursement par l’assurance maladie, pour certains actes il n’y a plus un centime de revalorisation depuis parfois plus de 20 ans ;

2- La stigmatisation régulière de certains excès par les pouvoirs publics et fortement relayée par les médias entraîne incompréhension et confusion pour les patients ;

3- Les assurances complémentaires ont choisi depuis plusieurs années de rembourser les chambres particulières, même quand le patient ne dort pas dans l’établissement de soins, et parfois des prestations extravagantes qui n’ont rien avoir avec la qualité des soins !

4- Les dépassements d’honoraires ont permis de faire face à l’augmentation des charges professionnelles et de l’assurance responsabilité, mais permettent aujourd’hui d’utiliser les techniques les plus innovantes et non remboursées par l’assurance maladie, pour opérer les patients ;

5- Les soins aux patients défavorisés, en situation précaire (CMU,AME…) et les soins en urgence se font sans dépassements d’honoraires sur tout le territoire.

L’UCDF AVEC « LE BLOC » PROPOSE AUX POUVOIRS PUBLICS :

– de rétablir la confiance et la justice avec les praticiens concernés bloqués inéquitablement en secteur 1 ;

– de prendre en considération les propositions des praticiens et de ne pas menacer, avant toute discussion, les professionnels de santé qui sont au service des patients et qui ne sont pas de dangereux délinquants ;

– de revaloriser le tarif de remboursement par l’assurance maladie et d’inciter les complémentaires à rembourser un tarif plancher, les professionnels s’engageant sur un tarif plafond ;

– de contrôler les comportements marginaux abusifs ;

– de s’engager dans des voies d’économie par l’utilisation de référentiels de bonnes pratiques, gérés par la profession, ces sources de financement permettraient la revalorisation des tarifs opposables.

 

Contact presse : Emeline Barbé – 06 87 76 17 23 – emeline@eb-conseil.net

Dr Philippe CUQ, Président de l’UCDF : 06 08 91 86 82

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share