Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les anticoagulants en France en 2012 : état des lieux et surveillance

Imprimer la liste
Share
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a souhaité dresser un état des lieux de l’utilisation des anticoagulants en France.
Tous les anticoagulants sont associés à un risque hémorragique, mais aussi de mésusage. Ils représentent la première cause d’effets indésirables graves, en particulier les antivitamine K (AVK).
Depuis 2008, de nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran, rivaroxaban, apixaban…) sont disponibles.
Les anticoagulants sont donc  répartis en plusieurs catégories :

– les anticoagulants oraux (antivitamine K et nouveaux anticoagulants),

– les anticoagulants injectables (différents types d’héparine),                                          

 – les autres anticoagulants injectables (antithrombine, argatroban, danaparoïde, bivalirudine et protéine C)           
Ce rapport de l’ANSM rappelle :
– les indications thérapeutiques des anticoagulants qui diffèrent selon les spécialités et leurs dosages ;
– les principaux risques, les interactions médicamenteuses et les mesures de minimisation des risques mises en place par l’Agence ;
– les données de consommation en France.
Vous trouverez ce rapport en pièce jointe et sur le site de l’ANSM via le lien suivant :  http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/901e9c291a545dff52c0b41365c0d6e2.pdf

 

Un dossier thématique dédié aux AVK est aussi consultable en ligne : http://ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Anti-vitamine-K-AVK/Prevention-des-hemorragies-provoquees-par-les-traitements-anticoagulants-anti-vitamine-K-AVK/%28offset%29/0Rapport ANSM aticoagualants 2012

 

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share