Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

L’ARS Nord – Pas-de-Calais coordonne une semaine d’actions régionales pour lutter contre le syndrome d’alcoolisation fœtale

Imprimer la liste
Share

A l’occasion de la journée mondiale du syndrome d’alcoolisation fœtale du 9 septembre prochain, l’Agence régionale de santé Nord – Pas-de-Calais, l’ensemble des Caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) de la région et leurs paartenaires s’unissent pour une semaine d’actions dans la lutte contre les troubles causés par l’alcoolisation fœtale.

100 % irréversible mais 100 % évitable !

Retard de croissance, malformations et atteintes neurologiques, troubles cognitifs et comportementaux… on sait aujourd’hui que la consommation d’alcool, même ponctuelle ou modérée pendant la grossesse peut avoir de nombreux effets nocifs pour l’enfant à naître. Les premières anomalies sont visibles à partir d’une consommation régulière de 2 verres d’alcool par jour. Cela ne signifie pas qu’aucune toxicité n’existe en dessous de cette consommation : il est impossible de déterminer un seuil en dessous duquel la prise d’alcool de la femme enceinte n’a pas de conséquence sur la santé du fœtus. Une consommation d’alcool importante pendant les trois premiers mois peut produire des malformations irréversibles chez le bébé.

Le syndrome d’alcoolisation fœtale se traduit par trois caractéristiques principales :
un retard de croissance (la taille, le poids, le périmètre crânien du bébé),
des anomalies du crâne et des traits faciaux (face moyenne aplatie, lèvre supérieure mince, pli cutané recouvrant les coins internes des yeux, yeux petits et écartés, anomalies des oreilles et de la bouche),
une atteinte du système nerveux central (retard mental, diminution du quotient intellectuel, troubles du développement, difficultés d’apprentissage, manque d’attention, hyperactivité).

En 2009, on estimait le nombre de victimes d’alcoolisation prénatale à 1 % des nouveaux nés sur le territoire nationale correspondant à 560 enfants pour le Nord – Pas-de-Calais.

393 enfants touchés par les Effets de l’Alcool Fœtal (EAF) 168 touchés par le Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF)

En France, on observe une diminution progressive de l’alcoolisation des femmes durant la grossesse laissant espérer une diminution du nombre de nouveaux nés touchés par le phénomène.

« Zéro alcool pendant la grossesse »

Du 6 au 15 septembre 2012, l’ARS Nord – Pas-de-Calais et ses partenaires* organisent des actions d’information, de sensibilisation et de prévention afin de lutter contre ce phénomène. Vous trouverez notamment la campagne « Zéro alcool pendant la grossesse » dans les CPAM de la région.

Retrouvez la liste de ces manifestations sur notre site internet : www.ars.nordpasdecalais.sante.fr.

 

* L’Association SAF France, l’URPS Médecins libéraux Nord – Pas de Calais, l’association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA 59 et 62), les réseaux de santé périnatalité (bien naître en Artois, périnat Hainaut, naître dans le Douaisis, Pauline, Ombrel), l’association ECLAT / GRAA, les centres de protection maternelle et infantile (PMI), les centres d’alcoologie, les centres hospitaliers, les centres sociaux et de nombreuses associations œuvrant dans le domaine de l’alcool.

 

Contact Presse : Sarah Izza – 03.62.72.86.27 – 07.77.99.26.88
Courriel : sarah.izza@ars.sante.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share