Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Bilan et vision d’avenir pour les études en médecine, les étudiants et les facultés à l’issue de la crise COVID-19 (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« La crise sanitaire du COVID-19 a conduit à la fermeture de l’ensemble des universités le 17 mars 2020.

La Conférence des Doyens de médecine a mis rapidement en place une continuité pédagogique en profitant de sa maitrise des outils numériques, portée par l’Université Numérique pour l’Enseignement en Santé et en Sport (UNESS.fr).

Grâce à des espaces dédiés à chacune des facultés, les étudiants en PACES (1ère année) ont pu ainsi disposer de l’ensemble des ressources numériques nécessaires pour compléter leurs programmes de formation et de préparation au concours. Ils ont notamment réalisé des « épreuves blanches » à domicile, essentielles à leur révision des matières.

Grâce au professionnalisme des équipes pédagogiques des facultés de santé, les concours PACES et les iECN (Épreuves classantes nationales) se sont tenus dans de bonnes conditions, avec des aménagements de calendriers et des organisations pratiques adaptées aux consignes sanitaires.

Pour leur part, les étudiants des années supérieures ont pu poursuivre l’acquisition de leurs connaissances. Ils ont été en mesure de valider leur année en réalisant les épreuves terminales depuis leur domicile, sur des ordinateurs ou des tablettes.

L’usage du numérique, Hybridum et de nouvelles formes de pédagogie.

L’accélération de l’usage du numérique, confirmée par cette crise, ne signifie pas le renoncement à la rencontre entre les enseignants et leurs étudiants. Ce dialogue est essentiel en médecine comme dans les autres composantes de l’université.

L’usage du numérique, cependant, donne un nouveau sens à cette rencontre et engage une évolution vers d’autres formes pédagogiques.

Les facultés de médecine portent avec l’UNESS le projet Hybridum Santé, en réponse à l’appel à projets de l’Agence Nationale de la Recherche sur « l’hybridation » des formations de l’enseignement supérieur.

Ce projet national vise à enrichir et à partager des bibliothèques de ressources numériques pour l’acquisition de connaissances, dans une approche inter-professionnelle. Il permettra la diffusion des formations en santé « hors les murs » des facultés et des grands centres hospitaliers.

Répondre aux attentes des professionnels

Le numérique permet de développer la formation scientifique et médicale dans les territoires de santé. Les formations à distance devront être encadrées par des enseignants territoriaux universitaires, de maîtres de stage universitaires et s’appuyer sur des d’outils de simulation.

Les pouvoirs publics doivent garantir les moyens de cette ambition de formation qui répond aux besoins et aux attentes des professionnels de terrain.

La médecine a besoin, en effet, de formations de qualité, fondées sur des offres multiples, diversifiées et hybrides pour remplir l’ensemble de ses missions. La crise sanitaire nous rappelé l’exigence de placer l’enseignement médical au cœur de chaque parcours professionnel. »

Contact presse – ORTUS

Nicolas Merlet – nicolasmerlet@ortus-sante.fr
Françoise Millet – francoisemillet@ortus-sante.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share