Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Campagne tarifaire 2013 : le gouvernement veut-il renier ses engagements ?

Imprimer la liste
Share

La FHF vient de chiffrer les conséquences de la baisse des tarifs des hôpitaux publics annoncée par la DGOS la semaine dernière.

Eu égard à la croissance prévisible des charges à effectif constant (+3,5%) et à la baisse des tarifs annoncés par le Ministère (-1,71%) c’est en réalité une baisse de 5 points de leurs moyens à laquelle les hôpitaux vont devoir se livrer. A l’heure où le gouvernement déclare vouloir soutenir le service public et instaurer un pacte de confiance, ces intentions ont de quoi surprendre ! Sauf à croire que les décideurs sont prêts à céder à la pression des cliniques privées qui se déclarent soudainement au bord de la faillite après avoir pourtant revendiqué il y a quelques semaines la gestion des hôpitaux publics.

Il résultera mécaniquement de ces décisions soit une forte aggravation du déficit des hôpitaux, soit une suppression d’effectifs de l’ordre de 35 000 postes.

Ceci est d’autant plus incompréhensible que les cliniques privées feront face à une baisse beaucoup moins forte de leurs tarifs (-0,5%) et qu’elles viennent de bénéficier, il y a seulement quelques semaines, de l’effet d’aubaine du pacte de compétitivité (réduction de 6% de leurs charges sociales équivalent à un chèque de 500 millions d’euros sans aucune contrepartie).

Une nouvelle fois, le Service Public hospitalier va se trouver pénalisé alors qu’il assume les missions essentielles à la cohésion nationale.

La FHF réitère solennellement sa demande de voir les tarifs baisser de manière identique entre le public et le privé.

Frédéric VALLETOUX

Président de la FHF

Gérard VINCENT
Délégué général de la FHF

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share