Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Conférence de presse au Sénat «Déserts médicaux : agir vraiment »

Imprimer la liste
Share

Raymond VALL (RDSE – Gers), président de la commission du développement durable, des infrastructures, de l’équipement et de l’aménagement du territoire, vous prie d’assister à la conférence de presse au cours de laquelle, Jean-Luc FICHET (SOC – Finistère), président, et Hervé MAUREY (UDI-UC – Eure), rapporteur, présenteront le rapport du groupe de travail sur la présence médicale sur l’ensemble du territoire : «Déserts médicaux : agir vraiment »

Lieu : Palais du Luxembourg – Salle A67
15, rue de Vaugirard – 75006 Paris

Inscription : Ali Si Mohamed –  01 42 34 25 11 –  presse@senat.fr

Contexte : Alors que le nombre total de médecins n’a jamais été aussi élevé en France, l’on assiste ces dernières années à la formation de zones sous médicalisées dans lesquelles les patients éprouvent des difficultés à accéder aux soins dans des conditions de proximité et de délais satisfaisantes. Ces « déserts médicaux » correspondent souvent à des espaces ruraux, mais aussi à certaines villes moyennes ou à des zones péri-urbaines.

Considérant que cette carence pose un problème majeur d’égalité des territoires et d’égalité entre les citoyens, la commission du développement durable, des infrastructures, de l’équipement et de l’aménagement du territoire a mis en place au mois de juin 2012 un groupe de travail relatif à la présence médicale sur l’ensemble du territoire, présidé par Jean-Luc Fichet, sénateur du Finistère, et dont le rapporteur est Hervé Maurey, sénateur de l’Eure.

Au cours des sept derniers mois, le groupe de travail a effectué de nombreuses auditions, réalisé deux déplacements en région et à l’étranger, et recueilli de multiples contributions via internet. La commission en son entier a également entendu les deux ministres concernées, Cécile Duflot, chargée de l’égalité des territoires, et Marisol Touraine, chargée des affaires sociales et de la santé.

Après avoir examiné les causes de la formation de ces « déserts médicaux », dont on ne peut pas espérer la résorption spontanée, et avoir apprécié l’efficacité des dispositifs visant aujourd’hui à y remédier, qui apparaît globalement limitée, le rapporteur, au nom du groupe de travail, a voulu apporter des réponses pragmatiques et sans tabou, dans l’intérêt des territoires et de leurs habitants, et plus largement pour satisfaire l’intérêt général.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share