Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

MG France veut inscrire l’Avantage Supplémentaire Maternité dans le PLFSS 2012

Imprimer la liste
Share

La couverture maternité des femmes médecins libérales est très insuffisante ; elle est inéquitable par rapport à celle des femmes salariées.

Les indemnités versées aujourd’hui ne suffisent pas à faire vivre la femme et à maintenir l’équilibre d’un cabinet comportant des frais professionnels fixes, surtout lors d’un début d’activité professionnelle.

Cette réalité pour les grossesses normales, devient extrêmement préjudiciable en cas de grossesse pathologique.

En pratique les femmes médecins s’arrêtent donc le moins possible pour ne pas mettre en péril leur outil professionnel en voie de construction.

Les jeunes femmes médecins différent leur installation, préférant pendant la période de maternité un statut de remplaçante ou de salariée.

Alors que les jeunes médecins sont de plus en plus souvent des femmes médecins, cette problématique retarde l’installation des jeunes professionnelles. Elles ne s’installent que si elles trouvent des solutions organisationnelles et financières à leurs difficultés.

Les partenaires conventionnels ont inscrit dans la convention 2011 l’objectif d’améliorer la protection maternité des femmes médecins. Pour que cet objectif puisse devenir réalité, il faut en inscrire la possibilité dans la loi.

MG France a proposé pour le PLFSS 2012 une mesure améliorant la couverture maternité qui est une incitation à une installation plus précoce des femmes médecins :

L’Avantage Supplémentaire Maternité, pour les femmes médecins installées en libéral.

L’Avantage Supplémentaire Maternité sera un complément aux prestations versées aux femmes médecins conventionnées.

La loi donnera à toutes les professions concernées la possibilité de cette prestation supplémentaire à ce qui existe, par mois d’arrêt lié à la maternité, que ce soit dans le cadre du congé légal ou en cas de maladie liée à la grossesse.

Les conventions par métier pourront ensuite en négocier les montants et les modalités, en fonction des besoins et charges de chaque profession.

Pour les médecins conventionnés affilés au régime général, le payeur sera la CPAM.

MG Femmes agit aujourd’hui pour inscrire cette mesure dans le PLFSS 2012.

Ce sera un message concret et immédiatement applicable à la nouvelle génération de médecins libéraux.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share