Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Dastri lance « une boîte à aiguilles format voyage pour partir en vacances l’esprit tranquille » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’éco-organisme DASTRI, en charge de la collecte des déchets de soins perforants produits par des personnes à leur domicile (1), lance un nouveau format de de boîtes à aiguilles, pleinement adapté aux déplacements estivaux. D’une contenance de 0,5 L, ces boîtes d’une dizaine de centimètres prennent peu de place dans la valise ! Les patients pourront venir retirer ces nouvelles boîtes gratuitement en pharmacie à partir de mi-juillet.

De nouvelles boîtes au format adapté pour les déplacements

Les bonnes habitudes en termes de gestion des déchets de soins perforants seront facilitées cet été. Les nouvelles boîtes à aiguilles jaunes à couvercle vert, d’une contenance de 0,5 L (vs. 1,5 L ou 2 L pour les autres boîtes) sont plus pratiques et plus discrètes. Elles peuvent être plus facilement glissées dans une valise ou encore dans un sac de plage.

Les patients ont ainsi accès à une solution de proximité, simple, gratuite et sécurisée pour éliminer les déchets à risques qu’ils produisent et ce même sur leur lieu de vacances.

A noter : Cette boîte peut également être proposée aux utilisateurs d’autotest VIH, plus adaptée à l’élimination ponctuelle de l’autopiqueur. 

De bonnes pratiques à pérenniser partout et toute l’année

Pour la gestion des déchets de soins à risques infectieux au quotidien en dehors des déplacements, il est conseillé aux patients en auto-traitement d’utiliser les boîtes à aiguilles de 1,5 L et 2 L : leur plus grande contenance permet de limiter impact environnemental de la filière.

En effet, sur 800 tonnes de déchets éliminés par le réseau DASTRI en 2017, près de la moitié était constituée du plastique des boîtes à aiguilles. Ce plastique d’origine fossile induit un coût carbone élevé tout au long de son cycle de vie. En utilisant les grandes boîtes à aiguilles hors situation de déplacement, les patients agissent aussi en faveur de l’environnement.

« 1,7 million de patients sont concernés en France, c’est un enjeu de santé publique fort ! Jeter ses déchets de soins perforants dans la poubelle est loin d’être un geste anodin. Il est primordial pour éviter qu’un agent de tri ne se pique lors du tri des déchets. Pouvoir offrir une solution de gestion des déchets de soins perforants toute l’année et ce même en déplacement ou en vacances, là où les bonnes habitudes doivent également perdurer, nous paraissait essentiel » déclare Laurence Bouret, déléguée générale de Dastri.

(1)     Patients en auto-traitement et utilisateurs d’autotests de diagnostic

Contact presse : Sébastien Béraud – 01 41 34 23 67 – sberaud@hopscotch.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share