Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Docteur junior : un moyen pour fermer le secteur 2 ? (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La création du statut de « docteur junior », dans le décret publié aujourd’hui au Journal Officiel, s’inscrit dans la réforme du troisième cycle des études de médecine lancée en 2016.

Cette année de « docteur junior » ne doit pas se faire au détriment de la durée habituelle de l’internat phase 1 et phase 2. Il doit s’agir d’un temps supplémentaire qui doit s’appliquer à toutes les spécialités, notamment la cardiologie, la gastro-entérologie et la néphrologie. Ceci doit passer par un investissement financier afin de préserver les postes actuels d’assistants et de chefs de cliniques. En l’absence d’investissement, le « docteur junior » pour tous, va entrainer le clinicat pour personne !

Cette phase 3 des études médicales, tout comme les phases 1 et 2, doit aussi être ouverte au secteur libéral. Cela passe par une qualité de formation garantie et donc par la mise en place d’une maitrise de stage universitaire ouverte à toutes les spécialités.

Cette ouverture sur l’exercice libéral est une condition indispensable à la sauvegarde d’une médecine libérale de qualité.

Relations presse :
Shakti Staal
01 43 18 88 17
com@csmf.org

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share