Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

La médecine de précision chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Plusieurs pathologies affectent différemment les hommes et les femmes, et le fait de négliger les différences entre les sexes peut entraîner un diagnostic et un traitement non-optimal pour les deux sexes.
 Maria Teresa Ferretti (Université de Zurich en Suisse) et le professeur Harald Hampel de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP et de l’Université Paris-Sorbonne, étudient les différences entre les sexes, dans la maladie d’Alzheimer et leur rôle clé pour l’avenir de la médecine de précision.

Dans le domaine cardiovasculaire, les différences entre les sexes ont fait l’objet de discussions et d’études approfondies au cours des 20 dernières années. Dans le virage important qu’entame la médecine de précision, l’American Heart Association a récemment publié des recommandations pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux selon le sexe.

Pourrait-il en être de même pour les maladies neurologiques et psychiatriques, qui sont notoirement hétérogènes sur le plan biologique, clinique et évolutif ? Il est vraisemblable que le fait de négliger les différences entre les sexes, a compromis le développement et la validation d’outils diagnostics et thérapeutiques adéquats pour des maladies telles que la maladie d’Alzheimer, pour lesquelles les essais cliniques donnent constamment des résultats décevants. Malheureusement, nous en savons encore très peu à ce sujet.

Lire la suite du communiqué de presse sur la médecine_de_précision

Contact presse :
Florence Majri
Coordinatrice de projet de recherche UPMC
florence.majri@sorbonne-universite.fr
florence.majri@icm-institute.org
Tel : 01-42-16-19-25

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share