Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Pour MG France, la médecine de proximité c’est d’abord la médecine générale (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

MG France a pris connaissance des propos de la ministre de la santé relatifs à la médecine de proximité et à la réforme de la santé en préparation.

MG France déplore que soient oubliés une fois de plus les cabinets de médecine générale qui constituent pourtant aujourd’hui l’essentiel de la médecine de proximité.

Ne parler des médecins généralistes que pour proposer de les contraindre un peu plus, c’est négliger le rôle premier de ceux qui effectuent vingt fois plus de consultations que l’ensemble des services d’urgence hospitaliers réunis.

Continuer à rémunérer 35€ leurs visites quand le moindre passage aux urgences coute 250€, c’est contester leur rôle dans le maintien au domicile de leurs patients âgés.

En assurant qu’aucun hôpital de proximité ne fermera, la ministre semble ignorer que de nombreux cabinets de médecine générale ferment faute de successeur, parce que le titulaire décroche prématurément ou décide de devenir salarié d’un hôpital par exemple.

Pour conserver ce tissu indispensable, MG France demande que les cabinets de médecine générale disposent d’assistants afin de dégager du temps médical et de permettre aux patients de conserver « une offre de services au plus près de chez eux« .

Si la réforme envisagée ne conduisait pas à une réorientation massive rapide des budgets disponibles vers les cabinets de médecine générale, le gouvernement porterait la responsabilité de la réduction de cette offre de service de proximité, et du report inexorable des demandes vers des services d’urgence déjà saturés.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share