Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Qualité de vie des étudiants en médecine : une étude fait apparaître des disparités entre hommes et femmes (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’étude BOURBON, publiée en juillet 2018, révèle une souffrance psychique chez les étudiants en médecine, qui semble pousser les hommes vers des consommations de drogues alors que les femmes se tournent plus volontiers vers un suivi psychothérapique et des psychotropes.

Etudier les différences entre étudiants en médecine, selon leur sexe, dans le domaine de la santé mentale, de la qualité de vie et des comportements vis-à-vis des drogues psychoactives : tel était l’objet de l’étude BOURBON, une étude nationale réalisée dans 35 universités françaises sur des étudiants en médecine, entre la première et la dernière année de l’internat. Les conditions de travail et le stress étaient également étudiés comme facteurs de risque potentiel.

Venus and Mars on the benches of the faculty: Influence of gender on mental health and behavior of medical students. Results from the BOURBON national study.

11 000 étudiants, âgés en moyenne de 22 ans, ont répondu à ce questionnaire, dont 9 600 femmes, soit presque 88% des répondants – un chiffre  qui confirme la féminisation croissante des  professions médicales.

L’étude a révélé que les femmes fument moins de tabac et de cannabis, consomment moins d’alcool et de drogues psychoactives que leurs collègues masculins. En revanche, elles consomment plus d’antidépresseurs et d’anxiolytiques et sont plus fréquemment suivies par un psychiatre ou un psychologue.

Les étudiantes jugent leur qualité de vie moins bonne que celle de leurs comparses masculins.  Elles sont plus fréquemment exposées aux agressions sexuelles durant leurs études, ainsi qu’à la violence domestique, alors que les hommes sont plus exposés aux agressions physiques.

Selon les auteurs de l’étude coordonnée par le Dr Guillaume FOND, du service d’information médicale de l’AP-HM (Pr Laurent BOYER),  il serait souhaitable de mettre en œuvre des politiques de prévention pour aider ces étudiants en fonction de leurs problématiques spécifiques.

Fond G, Bourbon A, Auquier P, Micoulaud-Franchi JA, Lançon C, Boyer L.
Journal of Affective Disorders 2018 

Contact AP-HM :

Dr. Guillaume FOND guillaume.fond@ap-hm.fr
Service d’Information Médicale –AP-HM (Pr Boyer)
Responsable coordination inter-réseau Centre Expert Schizophrénie et Dépression Résistante

+   Marseille Univ, Faculté de Médecine – Secteur Timone, EA 3279 : CEReSS – Centre d’Etude et de Recherche sur les Services de Santé et la Qualité de vie, 27 Boulevard Jean Moulin, 13005 Marseille, France

Contact presse :

Perrine SEGHIER
Attachée de communication
Communication&Culture
perrine.seghier@ap-hm.fr
04 91 38 20 31

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share