Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Un quart des décès et des cas de séquelles graves liés aux méningites de l’enfant sont évitables par l’application du calendrier vaccinal (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Dans un contexte d’hésitation croissante face à la vaccination, des chercheurs de l’Inserm et des pédiatres des CHU de Nantes et du Grand-Ouest ainsi que de l’AP-HP tirent la sonnette d’alarme concernant les conséquences des infections bactériennes sévères chez l’enfant.

Dans un travail paru dans la revue Paediatricand Perinatal Epidemiology, les chercheurs ont montré, sur une période de 5 ans, que 25 % des décès et 25 % des séquelles graves survenus chez des enfants avec une infection bactérienne sévère (principalement méningite) auraient pu être évités par la simple application du calendrier vaccinal notamment contre le méningocoque et le pneumocoque.

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse en ligne

Contact presse : presse@inserm.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share