Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

L’association Familles de France réagit au plan de lutte contre la pauvreté (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

666€ PAR AN ET PAR ENFANT POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETÉ

Familles de France réagit aux annonces du président de la République, jeudi 13 novembre 2018, des mesures du plan de lutte contre la pauvreté.

Le gouvernement dégage 8 milliards d’€ sur quatre ans. La France compte près de 3 millions d’enfants vivant sous le seuil de pauvreté. Ce plan promet donc au final un budget de 666€ par an et par enfant pour les sortir de la pauvreté.

Investir dès la petite enfance
Les services de la petite enfance sont un vecteur d’égalité des chances et d’égalité entre les femmes et les hommes : Familles de France se félicite donc des fonds dégagés pour l’accès des familles aux crèches et aux modes de garde. Un récent rapport de l’OCDE vient d’ailleurs de confirmer qu’investir pour l’éducation dès la petite enfance contribue à réduire les inégalités sociales. Mais il faut pour cela que les financements publics soient à la hauteur de l’enjeu : ils restent encore trop insuffisants (les gestionnaires d’EAJE savent bien les difficultés pour maintenir des places aujourd’hui).

Lutter contre les inégalités à l’école
Les mesures facilitant l’accès à la cantine et favorisant la nutrition des enfants sont un plus. Elles permettront d’accueillir chaque enfant à l’école dans de meilleures conditions. On regrette néanmoins le manque d’investissement vers la médecine scolaire, abandonnée alors qu’elle a tant d’importance pour le bon développement des enfants.
Le maintien de l’obligation scolaire jusqu’à 18 ans engage désormais l’Etat à trouver une place d’enseignement, de formation, à chaque enfant jusqu’à 18 ans. Les familles sont effectivement en attente de solutions.

Mobiliser les moyens des prestations, plus que simplifier
Les aides et prestations ont prouvé leur efficacité pour lutter contre la pauvreté. Les guichets doivent être présents pour lutter contre le non-recours, accompagner les personnes. Il est trop facile d’accuser l’inefficacité des prestations quand les guichets et les moyens d’accompagnements manquent, comme c’est le cas aujourd’hui.

La pauvreté est multiple : la lutte contre la pauvreté, pour être efficace, doit faire appel à toutes les forces, déconstruire les idées reçues et les discours faciles sur la pauvreté. Familles de France attend beaucoup des points d’étape annoncés, tous les 6 mois, pour maintenir la mobilisation.

Familles de France est un mouvement reconnu d’utilité publique, libre de tout lien politique, syndical ou confessionnel. Son réseau (295 fédérations et  associations locales dans 74 départements, 43 000 familles adhérentes) anime des activités à vocation familiale et pluri générationnelle,  destinées à faciliter la vie quotidienne des familles, à les soutenir dans leur rôle parental, à leur permettre de mieux maîtriser leurs conditions de vie économique et sociale. 

Internet : www.familles-de-france.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share