Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Soins coordonnés dresse le bilan de cet été caniculaire (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La canicule a été longue cette année, et particulièrement douloureuse pour nos aînés.

L’Etat, principalement incarné à cette occasion par la ministre de la Santé, s’est mobilisé. Beaucoup considèrent qu’Agnès Buzyn a réussi son examen de passage en multipliant les interventions radio, télés et quelques déplacements de terrain dans des hôpitaux ou des EPHAD, pour dire et redire aux personnes fragiles parmi lesquelles les personnes âgées, qu’il fallait rester au frais et boire régulièrement.

C’est oublier que plus de 92 % des personnes âgées vivent à leur domicile.

C’est oublier aussi que les EPHAD ne sont qu’un moment dans le parcours des personnes âgées, en moyenne 22 mois avant de décéder.

C’est oublier qu’à domicile les personnes âgées sont soutenues pas leurs proches, les voisins et des services d’aides à domicile.

C’est oublier que les soins sont assurés par les soignants de ville -pharmaciens, médecins généralistes, infirmières- et que les infirmières tiennent à bout de bras le maintien à domicile des personnes âgées avec des journées à rallonge qui commencent à 6 heures et se terminent à la nuit.

C’est oublier que ceux pour lesquels la nécessité de s’hydrater est la plus primordiale en période de canicule sont aussi les plus fragiles qui ne perçoivent pas ce besoin.

C’est oublier les conditions dans lesquelles vivent les personnes les plus âgées et fragiles à domicile. Avec leurs faibles revenus, ce sont aussi de mauvaises conditions de logement, des pièces surchauffées que l’on ne peut aérer, des volets absents ou qui fonctionnent mal. Les climatiseurs ou ventilateurs sont pour beaucoup des dépenses de luxe. Les courses sont difficiles à faire seul et les packs d’eau lourds à porter. Sans même évoquer les salles de bains trop souvent inaccessibles ou inadaptées.

En définitive, les campagnes pour manger sainement font l’impasse sur le coût des aliments sains, la difficulté de s’approvisionner et les problèmes dentaires. Les logements mal adaptés sont trop froids en hiver et trop chauds en été. Malgré le dévouement des infirmières libérales, les soins de plus en plus difficiles à obtenir et mal pris en charge.

Beaucoup d’organismes exténués n’auront pas résisté à la canicule et nous n’aurons les chiffres définitifs que l’an prochain. Pour autant, au-delà des messages de circonstances, notre pays ne peut passer sous silence la réalité au quotidien des personnes âgées dans notre pays. Des mesures urgentes sont à prendre pour permettre le maintien à domicile dans des conditions décentes.

Car enfin, ne pas se préoccuper de nos personnes âgées, c’est oublier aussi que nous leur devons, peu ou prou, l’essentiel de ce que nous tenons aujourd’hui pour acquis.

> Contact presse: Soins Coordonnés – contact@soinscoordonnes.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share