Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Audition de Stéphane Travert, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, devant la Commission d’enquête sur l’alimentation industrielle (Assemblée nationale)

Imprimer la liste
Share

La commission d’enquête sur l’alimentation industrielle, présidée par M. Loïc Prud’homme(FI, Gironde) et dont la rapporteure est Mme Michèle Crouzet, (LaREM, Yonne), se réunira, le mardi 18 septembre 2018, en présence des journalistes. Elle auditionnera à 18h15, M. Stéphane Travert, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, accompagné de Mme Amélie Le Floch, cheffe adjointe de cabinet, conseillère parlementaire, et de Mme Claire Le Bigot, conseillère alimentation, santé et environnement.

Lieu : Salle de la commission des affaires économiques – n° 6241 – 2e sous-sol du Palais-Bourbon

En savoir plus ici

Retransmission en direct sur le site de l’Assemblée nationale 

Contact presse : Florence Ribard – 01.40.63.64.36 – fribard@assemblee-nationale.fr

1 commentaire sur “Audition de Stéphane Travert, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, devant la Commission d’enquête sur l’alimentation industrielle (Assemblée nationale)”

  1. Madame, Monsieur

    Nous avons bien lu votre communiqué de presse.

    Si on aborde le sujet de l’alimentation industrielle, il est indispensable de prendre en considération également les laits artificiels / laits infantiles our Préparations pour nourrissons PPN. Les scandales alimentaires concernant la contamination des laits infantiles (scandale Lactalis) mettent en évidence la problématique de cette famille d ‘alimentats industriels.

    Dans la suite logique, il faut que le Ministère de l’agriculture souligne l’importance du respect du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel (OMS 1981) et les Résolutions subséquentes.

    Les intérêts commerciaux et le lobbying industriel ne doivent pas primer sur la santé des consommateurs, tout particulier celle des enfants.

    Soit dit en passant : La position de l’administration Trump à l’égard de la Résolution AMS71. concernant la restriction du marketing et la protection des familles devant les pratiques commerciales souvent agressives, laisse songeur.
    Qui défend la santé des enfants ?

    En France, il y a également du travail car le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel n’est pas implémenté dans son ensemble dans la législation française.

    Même le Comité des Droits de l’enfant (CRC) fait des recommandations à la France (augmenter le taux de l’allaitement exclusif des enfants à l’âge de 6 mois; meilleur respect du Code 1981) – qui est-ce qui les met en oeuvre ?

    Si on avance sur la transparence dans le monde de la santé, il devrait en être de même dans le monde agro-alimentaire.

    Le Rapport WBTi rend compte de ce lacunes (indicateur 3). Ce Rapport complet est téléchargeable gratuitement (140 pages).
    https://wbtifrance.jimdo.com/accueil/le-rapport-wbti-france/

    Nous vous remercions de votre attention et de la prise en compte de nos analyses.

    Avec nos salutations sincères

    Britta Boutry-Stadelmann
    Coordination WBTi France

    wbtifrance@gmail.com
    https://wbtifrance.jimdo.com/
    https://wbtifrance.jimdo.com/blog/
    http://worldbreastfeedingtrends.org/

    Publication du Rapport WBTi France complet en français
    https://wbtifrance.jimdo.com/accueil/le-rapport-wbti-france/

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share