Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Don d’ovocytes et de spermatozoïdes: nouvelle campagne d’information (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Plus de 3 000 couples concernés par une infertilité médicale s’inscrivent chaque année  pour bénéficier d’un don d’ovocytes ou de spermatozoïdes. Si le nombre de dons ne permet pas encore de répondre aux besoins de tous ces couples dans les meilleurs délais, les derniers indicateurs montrent une forte progression avec près de 40% de donneurs en plus en 20161.

Une mobilisation encourageante malgré une méconnaissance du don de gamètes ! Selon le baromètre d’opinion sur le don de gamètes2 de l’Agence de la biomédecine, parmi les personnes en âge de donner, 85% des hommes et 79% des femmes estiment être mal informés sur le sujet. Alors même qu’elles sont presque une personne sur deux à se dire prêtes à donner des ovocytes ou des spermatozoïdes, motivées par un sentiment de solidarité vis-à-vis des couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants.

L’Agence de la biomédecine, en lien avec les centres de dons, lance donc une nouvelle campagne nationale du 3 au 18 novembre pour informer le grand public et recruter de nouveaux donneurs

RECRUTER DE NOUVEAUX DONNEURS ET DONNEUSES DE GAMÈTES POUR, À TERME, ATTEINDRE L’AUTOSUFFISANCE

Le nombre de donneurs et de donneuses a progressé régulièrement ces dernières années. La tendance s’est accentuée en 2016 avec 38% de donneuses et 42% de donneurs en plus par rapport à 20151.

En 2016, 746 femmes ont donné des ovocytes et 363 hommes ont donné des spermatozoïdes. Près de 1200 enfants sont nés à l’issue d’une assistance médicale à la procréation avec tiers donneur.

Si ces chiffres marquent une évolution encourageante, ils ne suffisent pas à répondre aux besoins des couples infertiles en attente d’un don. En 2016, plus de 3 000 couples se sont inscrits dans un centre pour entamer une démarche d’AMP avec recours à un don de gamètes1.

La prise en charge de l’intégralité de tous ces couples suppose 1400 dons d’ovocytes et 300 dons de spermatozoïdes chaque année, tout en diversifiant les origines géographiques des donneurs et des donneuses.

// Les conditions pour donner : être en bonne santé; avoir entre 18 et 37 ans pour les femmes et entre 18 et 45 ans pour les hommes.

DON DE GAMÈTES :  ENCORE PEU CONNU MAIS UNE SENSIBILITÉ  DE LA POPULATION ENCOURAGEANTE SUR LE SUJET

Donner des ovocytes ou des spermatozoïdes est le fruit d’une décision personnelle, mûrement réfléchie. Aussi  l’Agence de la biomédecine a souhaité savoir quelles étaient les connaissances et perceptions du public sur ce don à travers un baromètre d’opinion. Il apparaît que près d’une personne sur deux (49 %) se déclare prête à donner des spermatozoïdes ou des ovocytes parmi les personnes en âge de donner (femmes de 18 à 37 ans et hommes de 18 à 45 ans). Une tendance encore plus marquée chez les 18-24 ans, favorables à ce type de don à 55 %.

Le principe de solidarité avec les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants est le premier moteur invoqué par 73 % des personnes prêtes à donner.

Pour autant, si l’opinion parait sensible à la situation des couples ne pouvant pas avoir d’enfant, le don de gamètes et les règles qui l’encadrent  sont encore méconnus. D’ailleurs 85% des hommes et 79% des femmes en âge de donner se disent mal informés sur le don de gamètes. Ce don suscite par ailleurs des questionnements très spécifiques relevant du domaine de l’intime : ainsi pour 35 % des hommes et 42 % des femmes, l’idée  « qu’une partie de moi est quelque part dans la nature » représente un frein non négligeable.

SOLIDARITÉ DES DONNEURS ET DES DONNEUSES DE GAMÈTES À L’HONNEUR DE LA NOUVELLE CAMPAGNE 2018

La nouvelle campagne d’information et de recrutement valorise les femmes et les hommes qui décident de donner des ovocytes et des spermatozoïdes, en mettant l’accent sur leur première motivation, corroborée par le baromètre d’opinion 2018 : l’empathie et la solidarité envers les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants.

Le dispositif de campagne s’appuie sur la proximité de la radio et sur la capacité de ciblage du web pour une campagne qui, par ailleurs, propose une approche différenciée hommes/ femmes

Du 3 au 18 novembre 2018 :

En continu :

  • Deux sites d’information de référence dondovocytes.fr et dondespermatozoides.fr pour connaître les conditions pour donner, comprendre les différentes étapes du don, obtenir les coordonnées du centre de don le plus proche de chez soi, etc.
  • Des affiches et des brochures d’information spécifiques à chacun des deux don

Besoin d’interviews de couples receveurs, de donneurs, de donneuses ou de professionnels de santé, contactez le service de presse

> Service de presse  –  01 56 03 14 35  –  pressedondegametes@bm.com

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share