Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Recertification : le SML salue un rapport équilibré et réclame un effort sur la formation (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le SML a pris bonne note des recommandations contenues dans le rapport de la mission menée par le Pr UZAN sur la recertification des médecins. En premier lieu, le SML constate que les rédacteurs du rapport ont entendu les craintes exprimées par les médecins libéraux et qu’ils prônent non pas un dispositif coercitif, mais un dispositif de promotion et de valorisation. De même, ils recommandent que le dispositif retenu ne soit pas une « usine à gaz » et qu’il soit, au contraire, simple et lisible. Le syndicat souhaite que le Gouvernement, lorsqu’il passera aux travaux pratiques, ne cède pas à la tentation de transformer le dispositif esquissé en chemin de croix administratif.

Par ailleurs, le SML estime que l’objectif d’une certification et d’une valorisation périodique (CAP) tous les 6 ans ne saurait être conçu sans qu’un effort considérable soit engagé sur la formation continue des médecins dont le DPC est l’une des composantes.

Une réforme est indispensable pour déboucher sur un dispositif de formation continue et de DPC financés et indemnisés sur fonds publics qui permettra de faire rentrer enfin la France dans les standards européens. À cet égard, le SML partage l’ambition d’élever le nombre de jours de formation continue, de l’ordre de 15 à 30 jours par an, sous toutes ses formes, à condition que les moyens soient au rendez-vous.

Enfin, le SML est partant pour apporter sa contribution à l’élaboration du futur dispositif tout en veillant à ce qu’il soit un plus et en aucun cas une contrainte supplémentaire imposée aux médecins libéraux. Si cela devait être le cas, le SML avertit que la conséquence serait de précipiter le départ à la retraite de nombreux médecins libéraux parmi les plus proches de l’âge de la retraite qui continuent de rendre service aux patients dans les territoires et de se former, mais n’ont pas le temps de se livrer aux finasseries administratives que certains seraient tentés de leur infliger.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share