Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Moi, si j’étais Ministre… » : les enfants prennent la parole à l’occasion des 1ers États généraux de la prévention des cancers (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Parce que ce sont les citoyens de demain, et qu’ils sont autant concernés que leurs parents, une centaine d’enfants feront entendre leurs propositions le 21 novembre au Conseil, économique, social et environnemental (CESE) à l’occasion des 1ers Etatsgénéraux de la prévention des cancers lors d’un « Parlement des enfants ». Les propositions présentées par ces élèves âgés de 9 à 14 ans sont l’aboutissement d’un travail d’une année scolaire regroupant plus de 3 100 enfants venus de toute la France, métropole et Outre-mer. Ensemble, ces acteurs matures, spontanés et radicaux inventent la prévention de demain dans le but ultime de diminuer l’incidence des cancers en France.

L’opération « Un Comité, une école »

Au cours de l’année scolaire 2017-2018, les Comités départementaux de la Ligue contre le cancer ont mené un projet d’envergure aux côtés de l’Education nationale intitulé l’opération « Un  Comité, une école ». L’objectif : recueillir les propositions des enfants pour réinventer la politique de prévention des cancers, qui serait pensée et partagée par le plus grand nombre.

Les Comités départementaux ont ainsi associé aux débats plus de 3 100 enfants de 9 à 14 ans, issus de 143 classes réparties dans 55 départements. Les échanges avec les enfants, les enseignants et les représentants de la Ligue contre le cancer ont pris plusieurs formes : débats, pièces de théâtre, vidéos, photos, votes…

Les thèmes majoritairement traités :

  • facteurs de risque de cancer
  • modifications des comportements
  • cancer et environnement
  • école, éducation et prévention des cancers

Les élèves ont pu exposer leurs représentations et leurs connaissances sur les différents déterminants de la santé, puis réfléchir et proposer de nombreuses actions en répondant à la question « Si j’étais Ministre, je …. ».

Le Parlement des enfants, le 21 novembre

Une centaine d’élèves de 10 établissements scolaires, parmi ceux ayant participé à l’opération « Un Comité, une école », présentent ce jour leurs propositions devant le public réuni pour les 1ersÉtats généraux de la prévention des cancers, le 21 novembre au Conseil économique, social et environnemental. Extrêmement variées, ces propositions concernent les comportements à avoir, la publicité, le travail, la formation, l’éducation, l’environnement dans lequel ils voudraient évoluer…

En s’exprimant librement, sans complexe ni tabou sur ce que devrait être la prévention des cancers, ils ont démontré une conscience forte des enjeux de prévention du cancer. Dans leur costume de femmes et d’hommes politiques, les enfants ont proposé de nouvelles lois, de nouvelles dispositions… des idées innovantes, radicales, enrichissantes mais toujours teintées de bon sens et de sagesse pour construire la politique de prévention des cancers de demain.

Leur spontanéité aboutit des mesures opérationnelles mais parfois radicales… Un produit alimentaire est dangereux ? Il faut l’interdire. La prévention coûte de l’argent ? Les industriels du tabac doivent payer. Le diesel pollue ? Il faut l’interdire. Pour eux, le temps des compromis est désuet. Les enfants anticipent, en tant que citoyens de demain, les mesures qu’ils souhaitent voir appliquées dans un futur proche.

Quelques exemples :

  • Si j’étais ministre je ferais supprimer les produits chimiques connus pour être nocifs pour l’être humain. Par exemple, interdire l’utilisation des pesticides, surtout ceux que l’on sait dangereux.
  • Si j’étais ministre, pour faire en sorte de bouger plus, je diminuerais le prix des licencessportives, ce qui permettrait aux enfants d’avoir plus facilement accès à des activités plus saines.
  • Si j’étais ministre, j’augmenterais le prix de l’alcool et du tabac. Nous réduirions également les plantations et la production de tabac pour protéger la planète !
  • Si j’étais ministre, je proposerais à l’école des ateliers sous forme de jeux, de jeux de rôles, d’exposés, en rapport avec la prévention. Cela ferait passer des messages de promotion de la santé.
  • Si j’étais ministre, j’interdirais les voitures dans tous les centres villes… Je ferais des pistes cyclables partout et les transports en commun seront gratuits.
  • Si j’étais ministre, je ferais construire plus de véhicules électriques, et je les rendrais accessibles à tous.
  • Si j’étais ministre, j’interdirais les pubs mensongères et il faudrait surtout veiller à ce que les messages de prévention soient cohérents avec les produits publicitaires : par exemple dans des pubs de produits non équilibrés, il y a parfois le slogan « ne pas manger trop gras, trop sucré, trop salé. Ça ne va pas !

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share