Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Rapport « CHU de demain » : le SML appelle les CHU à commencer par se réformer plutôt que de prétendre organiser les soins de ville (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Décidément, le monde hospitalier est incorrigible dans sa propension à vouloir régenter l’ensemble du système de soins ! Le récent rapport « CHU de demain » remis au Gouvernement par les présidents de la Conférence hospitalo-universitaire le prouve une fois encore.

Non seulement ce rapport propose de donner aux CHU le rôle d’organisateurs des politiques de santé et des acteurs -libéraux compris- à travers sur les territoires, mais surtout il envisage de leur donner le pouvoir de labelliser les équipes libérales (ESP et MSP) impliquées dans la collaboration avec établissements universitaires. Enfin, les CHU entendent s’emparer de la formation continue des médecins libéraux.

Le SML est en profond désaccord avec cette vision archaïque qui signe une volonté d’étatisation du système de soins en plaçant la médecine de ville sous la coupe des CHU. Cette vision est aux antipodes des objectifs poursuivis par la réforme « Ma santé 2022 », laquelle est censée miser au contraire sur les acteurs de ville pour prendre en charge les nouveaux besoins de soins tout pendant que la part de l’hôpital serait réduite à son cœur de métier.

Le SML appelle le Gouvernement, qui se défend par ailleurs de soutenir une politique hospitalo-centrée, à ne pas suivre les préconisations hasardeuses de ce rapport, à moins de risquer un grave conflit avec le monde libéral des soins de ville. Il serait souhaitable et judicieux que les CHU commencent par se réformer plutôt que de prétendre organiser les soins de ville.

En savoir plus : www.lesml.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share