Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Conséquences de la pratique sportive de haut niveau chez les adolescentes : l’exemple des sports d’apparence (Rapport)

Imprimer la liste
Share

Si la pratique du sport chez l’enfant ou l’adolescent est conseillée pour leur épanouissement physique et psychologique, une activité sportive trop intensive dans ces périodes de la vie chez des sportives de haut niveau, peut engendrer des effets délétères sur la croissance, le développement osseux, le métabolisme et le développement pubertaire.

Les causes de ces effets néfastes sont multiples : entraînements très intensifs, contrôle excessif de la silhouette et donc des apports nutritionnels, troubles endocriniens et métaboliques, blessures musculo-tendineuses osseuses et articulaires. Une prise de conscience de ces conséquences devrait avoir lieu et devrait entrainer des informations précises aux sportives sur les risques et une formation des encadrants. Les fédérations sportives les plus concernées devraient proposer une surveillance médicale adaptée et des recommandations spécifiques pour les sports  de silhouette ou sports d’apparence.

Version intégrale du rapport et mise en garde de l’Académie nationale de médecine

Contact presse : Virginie Gustin – virginie.gustin@academie-medecine.fr – com@com-en-france.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share