Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Du jaune sur les blouses blanches » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La Cour de comptes dans son rapport 2019 fait le même constat que nous sur l’augmentation exponentielle de la fréquentation des urgences. Elle s’inquiète de la dynamique de croissance inchangée du temps de passage aux urgences et d’une organisation obsolète des services.

Comme le souligne le rapport, parmi les 641 structures d’urgences où se rendent les malades, 81,9% sont des structures publiques, 12,7% sont des structures privées lucratives et 4,4 % des structures privées non lucratives. Il faut donc souligner l’importance du service public dans la prise en charge des patients.

Nous constatons que l’évolution de fréquentation de la France est dans la moyenne parmi le pays de la OCDE et nous sommes d’accord avec le rapport qui signale une manque de médecins dans les urgences hospitalières, ce qui engendre un recours à l’intérim qui crée de disparités salariales iniques dans les hôpitaux.

En revanche, l’AMUF est absolument opposée à la fermeture de services d’urgence et plus particulièrement à leur fermeture la nuit. Un service d’urgence n’est pas là pour faire du chiffre mais pour assurer une prise en charge des patients 24h sur 24 dans un délai adapté, ce qui implique un maillage du territoire assurant à tout citoyen un accès à un service d’urgence dans un délai maximum de 30 minutes en voiture. Nous souhaitons qu’une politique de coopération entre la médecine de ville et l’hôpital voit le jour et que les médecins de ville comme les médecins hospitaliers changent leur modèle d’organisation dans l’intérêt des patients et leur familles.

Nous demandons un rendez-vous avec la ministre de la santé afin de pouvoir discuter des solutions à mettre en œuvre pour assurer à chaque patient une réponse adaptée en situation d’urgence. Nous sommes arrivés au bout d’un système qui doit être entièrement refondé mais qui ne doit pas diminuer la capacité d’accès aux soins pour les malades, surtout en urgence. Si le gouvernement utilise ce rapport pour fermer des structures cela voudra dire que l’aspect financier prime sur l’aspect humain et cela engendrera une colère chez les blouses blanches du type de celle exprimée par les gilets jaunes.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share