Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Un médecin coordonnateur en EHPAD sur deux est confiant en l’avenir de la profession » (Etude)

Imprimer la liste
Share

Selon une étude Futuramed 2019/Appel Médical Search :

•47% des médecins coordonnateurs sont optimistes ou curieux en l’avenir ,
•Seuls 2 médecins coordonnateurs sur 10 ont délibérément choisi ce métier,
•Mais plus de 90% d’entre eux trouvent des motifs de satisfaction à l’exercer,
•Travail en équipe et bien-être des résidents sont les 1ères sources de satisfaction,
•1ères sources d’insatisfaction : manque de moyens humains et lourdeur administrative

Les mouvements sociaux, inédits par leur ampleur, de janvier 2018 avaient jeté une lumière crue sur les conditions de travail au sein des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Les principales revendications exprimées alors concernaient le manque de moyens humains et financiers des personnels de santé pour exercer leurs missions auprès des résidents dépendants, dans de bonnes conditions.

Pour sa troisième étude Futuramed, Appel Médical Search a donc choisi de s’intéresser à une fonction peu connue, mais essentielle au bon fonctionnement des EHPAD : le médecin coordonnateur. Près de 200 d’entre eux ont été interrogés à l’automne 2018. Loin de l’image parfois perçue négativement des conditions de travail dans ces établissements, la moitié d’entre eux se déclare confiant en l’avenir de leur profession. Ils décrivent un métier qu’ils n’ont pas initialement choisi par vocation (73% d’entre eux ont saisi une opportunité qui s’est présentée à eux) mais qui répond à de réelles motivations : travail en équipe (68% des répondants), attrait pour la gériatrie (54%) ou encore une activité plus variée (48%). Mieux encore, la quasi-totalité des médecins coordonnateurs interrogés (91%) a une perception positive de son métier.

« Le médecin coordonnateur est au cœur du parcours de soin des patients hébergés en EHPAD. On aurait pu craindre une vision pessimiste et résignée du métier, dans la droite ligne des dénonciations des conditions de travail dans ces établissements exprimées il y a un an. Il n’en est rien. Les médecins coordonnateurs apprécient surtout l’engagement, le travail en équipe et l’implication totale que demandent ce métier, au service des résidents. Si les motifs d’insatisfaction existent, ils n’entament pas la motivation à exercer cette charge. Les médecins coordonnateurs sont d’ailleurs nettement plus optimistes (25%) que pessimistes (10%) quant à l’avenir de leur profession.« , analyse Christophe Bougeard, Directeur Général d’Appel Médical et Appel Médical Search.

Médecin coordonnateur : d’opportunité à vocation

Le métier de médecin coordonnateur souffre d’un manque criant de notoriété. Mais si l’on en croit les résultats de l’étude Futuramed 2019 d’Appel Médical Search, il gagne à être connu. Ainsi, l’exercice de cette fonction au sein des EHPAD relève, dans près de trois cas sur quatre (73%), d’une opportunité qui s’est présentée. Seul un médecin coordonnateur sur cinq a fait le choix délibéré d’en faire son métier.

La moitié d’entre eux ont d’ailleurs eu connaissance de cette fonction en tant que médecin traitant d’un patient hébergé en EHPAD.

Lire la suite du communiqués l’etude Futuramed 2019

Contacts :
Sonia El Ouardi
Donna Clément
Julia Guillemeton
Tél. : +33 1 46 34 60 60

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share