Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Télémédecine : les craintes du SML confirmées (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’Assurance maladie a communiqué les chiffres des téléconsultations effectuées par les médecins libéraux depuis la mise en œuvre, le 15 septembre dernier, de l’avenant n° 6 à la convention médicale.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ces résultats sont encore très modestes, au point que l’assurance maladie mise sur d’autres professionnels de santé et les futures CPTS pour faire décoller le dispositif d’ici 2030.

Malheureusement, le SML n’est pas surpris par ces résultats. Tout d’abord, les médecins n’ont pas pu compter sur la mise en œuvre d’une offre de formation pour accompagner la télémédecine dans le cadre du DPC, puisque l’ANDPC n’avait pas anticipé cet accord, alors qu’il figurait au nombre des objectifs de la convention médicale signée en 2016…

Ensuite, dans le cadre du Grand débat du SML, le syndicat avait interrogé les médecins sur leur intérêt pour la télémédecine : seuls 4 % d’entre eux avaient indiqué avoir recours à cette pratique, et près de 30 % à envisager d’y recourir. Parmi les nombreux freins soulevés, c’est le manque de temps qui arrive en tête (23,3 %). Mais, si les médecins libéraux ne se mobilisent pas sur la téléconsultation, c’est aussi parce qu’ils ne savent pas comment s’y prendre d’un point de vue pratique (11 %), parce que le coût des plateformes leur semble trop élevé ou parce qu’ils ne savent pas comment se faire payer et plus particulièrement, pour les praticiens en secteur 2, comment encaisser leurs compléments d’honoraires. D’autres enfin, estiment que la valorisation de l’acte est insuffisante au regard de l’investissement requis.

Le SML souhaite que l’assurance maladie, dans le cadre de la Commission paritaire nationale (CPN), accepte d’analyser de plus près les freins rencontrés par les praticiens pour développer la télémédecine et d’engager une réflexion permettant de déboucher sur des réponses pragmatiques et sans doute en rendant le dispositif plus incitatif.

Contact presse : Sylvie FONTLUPT – Tél. 06 72 82 42 18

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share