Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Pour une Europe de la santé, 47 associations interpellent les futurs-es élus-es européens-es » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Les infections virales ne connaissent pas de frontières. Alors que l’épidémie de VIH reste très active et que l’hépatite C fait des ravages en Europe, il revient à l’Union Européenne d’impulser une riposte coordonnée et efficace sur toute la région, en impliquant les personnes concernées, la société civile, les soignants-es et les décideurs-es politiques

Avec ses partenaires de la Plateforme Europe de Coalition PLUS, AIDES appelle les futurs parlementaires européens à se mobiliser pour construire une Europe de la Santé, sans sida ni hépatites d’ici à 2030 [1].

La situation européenne reste très préoccupante [2] : 160 000 personnes ont découvert leur séropositivité en 2017, dont 53% étaient à un stade avancée de l’infection. C’est en Europe centrale et orientale que la pandémie est la plus active et concentre à elle seule 80% des nouvelles infections.

Plus ignorée encore, l’hépatite C, dont le virus attaque les cellules du foie, tue chaque années dans 112 500 personnes dans la région [3]. Pourtant, des médicaments efficaces pour en guérir existent.

Dans l’appel à l’action pour une Europe de la Santé #Eur4health, publié aujourd’hui dans 4 langues et signée par 47 ONG et acteurs de la société civile [4], nous appelons  les futurs-es parlementaires européens-es et l’ensemble des institutions de l’Union européenne à :

·         Augmenter l’aide européenne au développement à travers une contribution renforcée au Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme et à travers la mise en place et l’affectation à la santé d’une taxe sur les transactions financières ;

·         Mettre en place une politique migratoire respectueuse des personnes et de leur santé, mettant fin aux morts, violences et contaminations au sein de l’Union Européenne et à ses portes, et protégeant de l’expulsion les personne séropositives et les réfugié-e-s LGBT ;

·         Appliquer une politique des drogues respectueuse de la santé et des droits des personnes consommatrices en mettant fin à la répression et criminalisation des usager-e-s de drogues ;

·         Etablir une fixation transparente et juste des prix des médicaments pour que toute personne en Europe, quel que soit son pays de résidence ou d’origine, puisse avoir accès aux médicaments sans discrimination liée à ses moyens financiers.

Sur cette base et avec les organisations françaises signataires (Actions Traitements, Sidaction et la Fédération Addiction), AIDES rencontrera dans les prochaines semaines les candidat-e-s des différentes listes aux élections européennes pour leur demander des engagements forts. 

 

NOTES AUX REDACTIONS

1 Mettre fin aux épidémies de VIH et d’hépatites d’ici à 2030 est le 3e objectif de développement durable que se sont fixés en 2015 les Etats membres de l’ONU.  https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/health/

2 Données de European Center for Disease Prevention and Control :  https://ecdc.europa.eu/en/publications-data/hivaids-surveillance-europe-2018-2017-data

3 Données de l’Organisation mondiale de la Santé : http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0009/377253/fact-sheet-hepatitis-c-eng.pdf?ua=1

4 « Lutte contre le VIH et les hépatites : notre vision de l’Europe de la santé », Co-signées par 47 associations à l’initiative de la Plateforme Europe de Coalition PLUS, site de AIDES, https://www.aides.org/communique/pour-une-europe-de-la-sante

 

À propos de la plateforme Europe de Coalition PLUS

Coordonnée depuis la France par AIDES et regroupant 3 autres associations (GAT au Portugal, ARAS en Roumanie), la plateforme Europe est l’une des 6 plateformes régionales structurées et financées par le réseau international de lutte contre le sida et les hépatites Coalition PLUS. Elle vise à répondre de manière collective aux défis spécifiques qui continuent de se poser dans l’UE et les pays voisins, notamment les inégalités dans l’accès aux droits et à la santé. Chacun de ses membres travaille directement avec d’autres partenaires locaux et européens. www.coalitionplus.org/notre-reseau/plateformes-geographiques/plateforme-europe/

 

À propos de AIDES

Créée en 1984, AIDES est la première association de lutte contre le sida et les hépatites en France et en Europe. Elle est reconnue d’utilité publique et labellisée « don en confiance » par le Comité de la Charte.
AIDES agit depuis 30 ans avec et auprès des populations les plus vulnérables au VIH/sida et aux hépatites pour réduire les nouvelles contaminations et accompagner les personnes touchées vers le soin et dans la défense de leurs droits. Plus globalement, l’association joue un rôle majeur dans l’amélioration de la prise en compte des malades dans le système de santé en France, l’évolution des droits des personnes vulnérables et la lutte contre les discriminations.

 

Contacts presse :

Elody Croullebois
AIDES
01 77 93 97 65
ecroullebois@aides.org

Camille Sarret
Coalition Plus
csarret@coalitionplus.org

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share