Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le remplacement des internes menacé : l’ISNI demande à être entendue (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

De nombreux internes inquiets nous sollicitent chaque jour au sujet de l’octroi de leur licence de remplacement. Selon le code de la santé publique, les internes, après avoir validé au titre du troisième cycle des études médicales un nombre suffisant de semestres, sont autorisés à exercer la médecine en tant que remplaçants. Ce nombre de semestres est fixé pour la majorité des spécialités à la moitié du nombre total de semestres du diplôme d’études spécialisées (DES) de l’interne ou à la moitié plus un semestre.

Depuis la rentrée universitaire 2017, la réforme du troisième cycle des études médicales se met progressivement en place pour garantir une meilleure formation dès le début de l’internat.

Le Conseil national de l’Ordre des Médecins demande aujourd’hui que les licences de remplacement ne puissent être délivrées qu’aux internes en phase de consolidation (troisième phase de l’internat). Cela conduirait les internes à ne plus pouvoir remplacer qu’au cours de leur dernière (ou deux dernières) année(s) de DES.

L’InterSyndicale Nationale des Internes et les différentes représentations syndicales locales sont particulièrement préoccupées par cette intention qui ne correspond ni à la réalité de terrain, ni aux aspirations des internes. En effet, les remplacements apparaissent comme une étape déterminante dans la formation dans de nombreuses spécialités. Ils permettent aux jeunes professionnels de découvrir le mode d’exercice libéral, peu connu du fait de l’offre de stages actuelle, et d’affiner leur projet d’installation en découvrant leurs futurs territoires d’exercice. En outre, les remplacements peuvent permettre aux internes de financer les masters nécessaires à la poursuite de leur parcours.

Lire la suite du communiqué de l’ISNI

Contact presse : Antoine REYDELLET – Président de l’ISNI – president@isni.fr

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share