Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Repenser le financement des maisons de retraites médicalisées », Tables rondes (Paris)

Imprimer la liste
Share

Les maisons de retraite médicalisées accueillent aujourd’hui en France près de 600 000 personnes. Offrant à la fois des prestations d’hébergement, de soin et d’aide à l’autonomie, leur financement repose sur une architecture complexe où s’entremêlent des financements de l’assurance maladie, des conseils départementaux, des résidents eux-mêmes et, très fréquemment, de leurs obligés alimentaires.

Le modèle de financement actuel est remis en cause par une majorité d’acteurs, depuis plusieurs années, que ce soit au regard du manque de ressources publiques mobilisées et de l’importance des RAC qui en découle, que des principes définissant le partage du coût entre les différents financeurs. La fragilité du système de financement serait pour beaucoup à l’origine d’une qualité de prise en charge et de conditions de travail pour les salariés des Ehpad en nette dégradation et globalement très inégales.

Etayé par différents rapports publics, ces différents constats ont fait émerger diverses propositions de réforme du financement des maisons de retraite médicalisées. Le récent rapport de Dominique Libault issu de la concertation nationale Grand âge et Autonomie propose une gouvernance simplifiée (fusion des sections soin et dépendance), une réduction des restes à charge (création d’une nouvelle prestation « autonomie », instauration d’un bouclier autonomie), une moindre sollicitation des obligés alimentaires (déverrouillage de l’aide sociale à l’hébergement), ou encore une prise en compte des revenus des résidents dans la tarification de l’hébergement (instauration d’un surloyer solidaire).

La 18ème matinée thématique du Collège, en partenariat avec la Mutualité Française, permettra d’échanger sur le modèle de financement des maisons de retraite médicalisées, ses caractéristiques actuelles et ses évolutions possibles. La matinée sera construite autour de deux tables rondes croisant les regards des représentants des professionnels et des usagers, des acteurs institutionnels, et des économistes.

La première table ronde sera consacrée au modèle de financement actuel et à ses fragilités : que sait-on du coût de la prise en charge ? Comment et selon quels principes s’organise son financement ? Dans quelle mesure les fragilités du système actuel pèsent-elles sur les modalités de prise en charge?

La seconde table ronde s’inscrira dans l’analyse des évolutions possibles et permettra d’échanger sur les récentes propositions de réforme : sur quels principes baser une refonte du système de financement et selon quelles modalités de mise en œuvre ? Peut-on en particulier simplifier le système de financement sans toucher aux logiques de solidarités actuelles ? Comment réduire les restes à charge tout en améliorant les conditions de prise en charge ?

Jeudi 13 juin 2019 de 8H30 – 12H30 à l’Université Paris Dauphine – Salle Raymond Aron – Place du Maréchal de Lattre de Tassigny – 75016 Paris

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share