Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

L’Ordre National des Infirmiers réagit à l’accord trouvé en commission mixte paritaire sur le projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Réaction de l’Ordre National des Infirmiers à l’accord trouvé hier en commission mixte paritaire sur le projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé :

« Dans le cadre de la procédure législative relative au projet de loi santé, l’Ordre des infirmiers a été auditionné à plusieurs reprises et consulté par de nombreux parlementaires. Nous avons eu la possibilité de leur soumettre des amendements destinés soit à introduire des mesures en faveur des infirmiers, soit à contrecarrer des mesures allant à l’encontre des intérêts de la profession. Certaines de ces propositions ont été reprises dans le projet de loi. Ainsi, les infirmiers auront la possibilité d’adapter des posologies et de prescrire des solutions antiseptiques et du sérum physiologique. Toujours sur proposition de l’Ordre, ils bénéficieront d’un processus de certification comparable à celui des médecins qui permettra, à échéances régulières au cours de leur vie professionnelle, de garantir le maintien des compétences et de valoriser leur évolution.

Autre nouveauté : les ordres auront un rôle à jouer dans l’élaboration et l’adoption des protocoles de coopération. Malheureusement, malgré nos efforts, le projet d’instauration des assistants médicaux est finalement maintenu. Les sénateurs avaient pourtant manifesté une grande attention à nos propositions et retenu plusieurs d’entre elles, dont celle qui consistait à exclure du champ d’action des futurs assistants médicaux les actes de soin. Cette nouvelle profession suscite bien des interrogations et beaucoup de perplexité dans l’ensemble de la communauté des professionnels de santé. En l’état actuel du texte, les assistants médicaux bénéficieront d’une exception à l’interdiction de l’exercice illégal de la médecine selon des modalités potentiellement bien plus ouvertes que celles des autres professionnels paramédicaux. Nous restons donc vigilants et mobilisés sur ce sujet. Par ailleurs, les besoins de santé nécessitent de nouvelles évolutions dans l’offre de soins à proposer aux patients. Cela devra passer par une plus grande implication des infirmiers. L’Ordre des infirmiers poursuit donc sa démarche d’évolution des compétences de la profession par la voie réglementaire : au mois de septembre, nous remettrons à Madame la Ministre un livre blanc qui répertorie l’ensemble de nos propositions qui visent à donner aux infirmiers les moyens pour répondre plus efficacement aux besoins des patients »

Patrick Chamboredon, Président de l’Ordre des infirmiers

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share