Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Chômage : « une réforme pour la précarité » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Depuis le transfert du financement de l’assurance chômage de la cotisation vers la CSG, l’Etat est devenu le financeur du système. Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’il en exerce brutalement toutes les prérogatives, en enjambant la dépouille d’un paritarisme mort- vivant depuis des années. Il vient effectivement d’annoncer qu’il sabrait massivement les droits des chômeuses et des chômeurs. Réintroduction de la dégressivité, augmentation de la durée minimale de travail, bonus-malus pour les contrats courts… tout le chapelet des vieilles recettes libérales qui n’ont jamais marché nulle part mais qu’on nous ressort ripolinée comme s’il s’agissait du pinacle de la modernité.

Cette réforme ne combat pas le chômage, elle combat les chômeuses et les chômeurs. C’est une nouvelle machine à radier qui se met en route, tout cela pour protéger les véri- tables responsables du chômage.

Elle s’ajoute à la longue liste des restrictions budgétaires dans la Santé, conséquences directes des baisses de cotisations, dont on voit aujourd’hui les effets désastreux dénoncéspar la mobilisation des personnels des services d’urgences, ou celle des EHPAD qui sepoursuivra elle aussi le 1er juillet.

Tirons la leçon de ce qui se produit lorsque l’Etat fait main basse sur les budgets de la pro- tection sociale !

Pour Sud Santé Sociaux, il est plus que jamais urgent de faire gagner la revendication aucœur de notre projet syndical : la protection sociale doit être intégralement financée par la cotisation, à travers le salaire socialisé, et gérée par les cotisant.e.s et les usager.e.s, pro- tégée des mauvais coups de l’Etat austéritaire au service des plus riches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share