Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le Congrès du Conseil international des infirmières a ouvert ses portes à Singapour (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le Congrès du Conseil international des infirmières a commencé le 27 juin à Singapour par un discours liminaire d’Elizabeth Iro, Infirmière en Chef de l’OMS, dans lequel elle exhorte les infirmières à faire entendre leurs voix : « Prenez votre chaise à la table. Soyez acteur dans la prise de décision dans votre pays ». Plus de 5 000 infirmières de plus de 120 pays participent au Congrès du CII, qui se tient jusqu’au 1er juillet.

Le CII a collaboré étroitement avec Mme Iro sur un large éventail de priorités sanitaires mondiales et de l’OMS, pour veiller à ce que les soins infirmiers nourrissent et influencent ses activités.

Les soins de santé centrés sur la personne étaient le sujet de la session principale, le professeur Chien Earn Lee, PDG de l’Hôpital général Changi à Singapour, intervenant sur le modèle singapourien des soins de santé centrés sur la personne et sur la façon dont il améliore la santé de la population locale. Ce modèle va au-delà des examens relatifs aux maladies chroniques, car il s’étend aux risques de chute, aux fragilités et aux aspects fonctionnels, pour identifier les personnes âgées à risque, intégrer la prévention dans les soins primaires, intervenir rapidement et assurer le suivi à temps. Le Dr Lee a aussi évoqué les collectivités de soins à Singapour, où des équipes intégrées de soins des collectivités dirigées par des infirmières en santé communautaire font le pont entre la santé et les soins sociaux, pour assurer des soins complets aux personnes dans leur quartier de résidence.

Passant de l’échelon national à l’échelon mondial, l’économiste de l’OMS Jeremy Lauer, a évoqué l’investissement dans la santé sur la scène mondiale. Notant que la contribution des personnels infirmiers à la santé – y compris les avantages sociaux et économiques plus larges qu’ils apportent –, est généralement sous-estimée, le Dr Lauer a insisté sur le fait que l’enseignement doit évoluer pour relever les défis de l’avenir du travail, mais aussi pour réaliser les objectifs de développement durable liés à l’égalité des sexes, à la croissance économique intégratrice et à de meilleurs résultats de santé.

La professeure Sheila Tlou et Lord Nigel Crisp, coprésidents de Nursing Now, ont mis au défi les employeurs du secteur de la santé à travers le monde de relever leDéfi Nightingale, qui vise à outiller et à donner les moyens à la nouvelle génération d’infirmières et de sages-femmes pour qu’elles soient des leaders, des praticiennes et des militantes de la santé.

L’après-midi, les intervenants se sont penchés sur des aspects particuliers des soins de santé, notamment le travail de planification préalable aux catastrophes, les maladies non transmissibles (MNT) et les stratégies de sevrage tabagique. La professeure Kristine Gebbie, de l’Université Flinders en Australie, a décrit le travail important effectué par le CII pour examiner les compétences actuelles des soins infirmiers en situation de catastrophe et ouvrir la voie à d’excellentes prestations. Christine Hancock, l’ancienne présidente du CII et secrétaire générale du Royal College of Nursing, désormais Directrice de C3 Collaborating for Health, a insisté sur les possibilités qui s’offrent aux infirmières du monde entier en termes de lutte contre les MNT et ainsi grandement aider à soulager le poids de la maladie et réduire le nombre de décès prématurés. « Les infirmières disposant des bonnes connaissances et de la confiance requise peuvent avoir une incidence considérable sur cette grave épidémie », a-t-elle déclaré.

Abordant la problématique du tabac, un cas particulier des MNT, le Dr Sophia Chan, Ministre hongkongaise à l’alimentation et à la santé, a montré le succès du programme mené à Hong Kong pour lutter contre la prolifération du tabagisme et réduire au minimum les effets du tabagisme passif sur le public. Elle a mentionné les initiatives anti-tabac et la prévention et la lutte contre les MNT dans le pays.

Tout au long de la journée, les déléguées ont également pu prendre part à un vaste programme scientifique de sessions parallèles, au cours desquelles la recherche en sciences infirmières fondée sur des données factuelles a été présentée et partagée.

Les Cafés des politiques et de sensibilisation ont permis aux participants de rencontrer les conférenciers et d’échanger des idées pour mieux comprendre leur travail novateur.

Les sessions plénières et principales sont retransmises en direct sur YouTube, avec plus de 2500 vues de la Cérémonie d’ouverture !

Pour plus d’informations sur le programme du Congrès, rendez-vous sur http://www.professionalabstracts.com/icn2019/iplanner/#/grid

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share