Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Modalités d’admission dans les Instituts de Formation en Ergothérapie : l’ANFE demande au gouvernement la suppression du concours d’entrée dans les IFE au profit d’une L1 santé validée (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’admission au sein des Instituts de Formation en Ergothérapie (IFE) est aujourd’hui possible soitpar voie de concours, soit, depuis plusieurs années maintenant, par voie universitaire après une première année de PACES, STAPS ou SVT. En février 2018, l’ANFE (Association NationaleFrançaise des Ergothérapeutes), le SIFEF (Syndicat des Instituts de Formation en Ergothérapie Français) et le CNPE (Conseil National Professionnel de l’Ergothérapie) ont formulé la demandede modifier les modalités d’admission au sein des IFE en supprimant la voie d’accès aux études par le concours au profit d’un recrutement exclusivement par voie universitaire pour des étudiants ayant validé une première année de licence Santé (qui remplacerait la PACES). Cetterequête, qui suit les recommandations du dernier rapport de l’IGAS/IGAENR (2017, p.43), permet de donner une meilleure visibilité, nécessaire, au niveau national pour les lycéens qui souhaitents’engager dans la formation en ergothérapie. Cette année de sélection, faisant partie intégrante des études en ergothérapie, permet également aux futurs étudiants en ergothérapie, de mûrir leprojet d’orientation et d’acquérir des pré requis indispensables, et surtout d’alléger ainsicertains enseignements d’un référentiel de formation, qu’étudiants comme formateurs, jugent unanimement trop dense et infaisable en l’état actuel en 3 ans.

Depuis cette date, nos organisations ont rencontré à plusieurs reprises les chargés de missionsdu Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. L’ensemble desparties prenantes sont tombées d’accord pour la suppression à court terme du concours.Cependant, le Ministère refuse jusqu’à maintenant d’entendre nos revendications concernant la nécessité pressante d’harmoniser les voies d’accès à la formation en ergothérapie. L’admissionpar Parcoursup ne doit pas être une fin en soi. Elle ne peut être acceptable que si nous avons les garanties suffisantes que nos revendications sont entendues et que les modalités d’accès dans les IFE seront bien mises en œuvre telles que nous le demandons, selon un calendrier établiconjointement.

Compte tenu des éléments évoqués, l’ANFE, organisation représentative des ergothérapeutes,associée au SIFEF et au CNPE, réaffirme officiellement auprès des Ministres concernées(courrier à consulter ici), la suppression de la voie de sélection par concours au profit d’unrecrutement après une L1 santé validée (ou PACES ou PACER ou PAER), comme cela a été faitpour d’autres professions de rééducation notamment. Celle-ci doit être réfléchie et construitepar l’ensemble des parties prenantes afin d’être bénéfique aux étudiants en ergothérapie, à la profession et aux citoyens bénéficiant d’interventions en ergothérapie.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share