Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

L’Institut Gustave Roussy obtient le label SIRIC sur trois programmes de recherche intégrée au soin

Imprimer la liste
Share

L’Institut National du Cancer (INCa) a attribué à l’Institut Gustave Roussy, le 3 juillet 2012, le label SIRIC (Site de Recherche Intégrée sur le Cancer), pour son projet SOCRATE1.

Ce projet, coordonné par le Pr Jean-Charles Soria, oncologue médical, Chef du Service des Innovations Thérapeutiques Précoces (Sitep) et membre de l’Unité INSERM U981 de l’Institut Gustave Roussy, recouvre trois programmes intégrés de recherche portant sur :

▪ la réparation de l’ADN ; ▪ l’immunologie anti-tumorale ; ▪ la médecine moléculaire (ou médecine personnalisée).

SOCRATE associe, sur le site unique de l’Institut Gustave Roussy, la recherche fondamentale, translationnelle, clinique, épidémiologique et en sciences humaines et sociales, répondant ainsi parfaitement aux critères des SIRIC.

Les trois axes de recherche développés à travers ce projet sont :

▪ Le programme de réparation de l’ADN est dirigé par le Pr Eric Deutsch et le Dr Filippo Rosselli. Il vise à améliorer la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans le maintien de la stabilité génétique au cours de la réponse cellulaire aux dommages de l’ADN. De telles études permettront de développer des nouveaux outils diagnostiques (biomarqueurs), pronostiques (tests moléculaires évaluant la capacité de réparation de l’ADN), et des nouvelles approches thérapeutiques de chimiothérapie et de radiothérapie. Les résultats attendus visent à optimiser l’utilisation des agents cytotoxiques, à diminuer les doses d’irradiation et la toxicité, y compris en ce qui concerne les cancers radio-induits.

▪ Le programme d’immunologie anti-tumorale est dirigé par le Pr Laurence Zitvogel et le Dr Caroline Robert. Il a pour objectif d’explorer la mort cellulaire induite par le système immunitaire, lui-même activé par les chimiothérapies. Son ambition est également de créer de nouveaux concepts – comme identifier des cibles biologiques impliquées dans la modulation du système immunitaire – et à réaliser des analyses rigoureuses de l’effet immunologique induit par les nouveaux agents immuno-modulateurs ou des thérapies moléculaires ciblées. Ce programme vise aussi à développer des approches vaccinales (vaccins thérapeutiques), fondées notamment sur des composantes particulières du système immunitaire : les exosomes et/ou les cellules Natural Killer (NK).

▪ Le troisième programme, de médecine moléculaire est dirigé par le Pr Fabrice André et le Dr Olivier Bernard, et explore le concept de « médecine personnalisée », dont la mise en œuvre est au cœur du Projet d’Etablissement de l’Institut Gustave Roussy depuis 2009. La médecine personnalisée définit, au plan moléculaire, chaque patient et chaque cancer comme unique. Les outils moléculaires actuels permettent une analyse à haut débit des anomalies moléculaires tumorales. Ce programme vise une meilleure individualisation des traitements, et l’amélioration des taux de rémission chez les patients porteurs de maladies difficiles à traiter, grâce à l’identification de cibles moléculaires pertinentes. L’identification rapide des événements oncogéniques, leur ciblage thérapeutique ainsi que l’anticipation des mécanismes de résistance et de toxicité font partie des défis actuels. Ce troisième volet intègre les travaux de l’unité de recherche en sciences humaines et sociales.

« L’objectif du projet SOCRATE, est de mettre en place les programmes permettant de passer d’une médecine empirique de cohorte à une médecine guidée par la biologie, tout en renforçant les liens entre la clinique et la recherche fondamentale. », explique le Pr Jean- Charles Soria.

La reconnaissance SIRIC s’ajoute à celle de Pôle Hospitalo-Universitaire en Cancérologie (PHUC), obtenu par l’Institut Gustave Roussy en mars 2012, pour son projet Alliance Parisienne des Instituts de Recherche en Cancérologie (PACRI)2.

Ces différents programmes de recherche, recherche fondamentale pour PACRI et recherche translationnelle pour SOCRATE, convergent vers un même objectif: accélérer la mise en œuvre de la médecine personnalisée, pour que cette « cancérologie du futur » bénéficie, dès aujourd’hui, au plus grand nombre de patients.

Ces distinctions successives renforcent le rôle majeur de l’Institut Gustave Roussy comme centre expert de recherche et de soins intégrés en cancérologie au niveau national.

 

1 SOCRATE : Stratified Oncology Cell dna Repair And Tumor immune Elimination.

2 PACRI : porté par le PRES Sorbonne Paris Cité, l’Institut Curie, l’Institut Gustave Roussy, Institut Universitaire d’Hématologie de l’Hôpital Saint-Louis (Université Paris Diderot/AP-HP), l’Université Paris Descartes, l’Université Paris-Sud et l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.

 

Contacts presse Institut Gustave Roussy :

Chloé Louys, service de presse : 01 42 11 50 59 – 06 17 66 00 26 chloe.louys@igr.fr

Christine Lascombe, directrice de la communication : 01 42 11 41 75 – 06 26 36 76 17

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share