Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le CHU de Nice sélectionné centre d’essai pour une étude internationale sur un traitement innovant de la BPCO (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La société américaine Nuvaira (Minneapolis, USA) a lancé, début septembre 2019, AIRFLOW 3, une étude internationale sur un traitement de la BPCO par radiofréquence qui entraine une dénervation pulmonaire ciblée en complément du traitement médicamenteux de la BPCO

La BPCO, qu’est-ce que c’est ?

La BPCO, ou Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive, se caractérise par une obstruction chronique des voies aériennes causée principalement par le tabac . Cette maladie respiratoire chronique concerne près de 3 millions de personnes en France, soit 7% de la population adulte française et représente la 5ème cause de mortalité au monde. Elle se manifeste par un essoufflement progressif, notamment à l’effort. Sa principale complication est la bronchite aigue encore appelée exacerbation qui se traduit par un souffle plus court que d’habitude, une toux, un encombrement des bronches et parfois des crachats. Quand elle est sévère, l’exacerbation peut conduire à une hospitalisation en urgence. Les exacerbations conditionnent la sévérité de la BPCO. Jusqu’à présent, les traitements existants ne soulageaient pas entièrement les personnes atteintes de BPCO. Mais est apparu depuis peu un nouveau procédé aux résultats encourageants : la dénervation pulmonaire ciblée dont le but est de diminuer la fréquence des exacerbations.

AIRFLOW-3 : une technique de dénervation pulmonaire dans la BPCO

Dans la BPCO, l’activation du système nerveux pulmonaire est exagérée et ses effets sont délétères.
Le projet de recherche AIRFLOW-3 a pour objectif de vérifier si la dénervation pulmonaire ciblée diminue la fréquence des exacerbations. L’amélioration de l’état physique et psychologique des maladies sera aussi évaluée.

Le forfait innovation au CHU de Nice

Depuis 2009, le Ministère de la Santé a mis en place le « Forfait Innovation » qui permet de financer une innovation à fort potentiel pour laquelle le recueil des données cliniques facilitera la prise en charge des patients.
La dénervation pulmonaire ciblée est la première étude pour laquelle le service pneumologie du CHU de Nice a reçu le financement via le Forfait Innovation.

Cela permettra non seulement de couvrir une partie des frais liés à la recherche, mais aussi et surtout de traiter des patients jusqu’au remboursement de la technique par l’assurance maladie.

Pour répondre à son objectif l’étude AIRFLOW-3 doit inclure 400 patients dans 40 centres dont 25 aux États-Unis, 2 au Canada et 13 en Europe (8 en France). Le premier patient niçois s’est déroulé ce 16 octobre.

Qui peut participer à l’étude AIRFLOW-3 ?

Cette étude s’adresse aux patients âgés de 40 à 75 ans, atteints de BPCO qui ont des exacerbations fréquentes, qui prennent un traitement de fond, qui ne fument plus et qui acceptent d’être suivis pendant 5 ans.

Les personnes intéressées par cette étude peuvent prendre contact :
avec l’Unité de Recherche Clinique du Service de Pneumologie du CHU de Nice (Pr Marquette) : Mme Lorène Philibert au 04.92.03.80.69 ou philibert.l@chu-nice.fr
Directement, ou par l’intermédiaire de leur médecin traitant ou de leur pneumologue.

> Contact presse : Isabelle BATTAREL, Chargée de mission des relations médias & événementiel, Direction Générale du C.H.U. de Nice, 04 92 03 41 04

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share