Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« La BPCO se soigne mieux à 2 : l’indispensable soutien des aidant-e-s » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le rôle de l’aidant-e auprès du patient atteint de BPCO est important, tant dans la décision de consulter que dans le soutien pour une amélioration de la qualité de vie. Devenir l’aidant d’un malade de la BPCO, c’est plus qu’un apprentissage … Il s’agit le plus souvent de femmes !

Pour être les meilleurs allié-e-s des patients BPCO, les aidant-e-s ont aussi besoin d’être « aidées » car leur implication peut les amener à voir leur vie bouleversée, épuisement, santé fragilisée jusqu’à des conséquences psycho-sociales multiples, confrontés aussi à un sentiment de panique lorsque le souffle vient à manquer au patient.

La thématique des aidants a été régulièrement abordée depuis la journée dédiée le 6 octobre dernier et lors des annonces du gouvernement avec un premier plan de mobilisation (congés indemnisé fractionnable et solutions de répit) . Ici la question est de savoir comment accompagner l’aidant-e dans le rôle qu’il/elle endosse ?  Comment les professionnels de santé peuvent les soutenir dans ce rôle majeur ?

Participer aux consultations ou assister à des séances de rééducation thérapeutique lorsque le patient est en séjour de réhabilitation respiratoire pour mieux connaitre et appréhender la maladie, savoir faire face aux exacerbations de la maladie, apprendre ainsi à mieux gérer, être un aidant « stimulant » et non « limitant » par surprotection . C’est aussi s’autoriser à prendre du temps pour soi quand le patient est en séjour de réhabilitation  ou encore pouvoir avoir recours à d’autres personnes ressources.

Lire la suite du communiqué sur la Journée BPCO 2019

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share