Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Crise hospitalière : la FDPM « soutient l’ensemble des personnels de santé » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Les temps où célébrant les 50 ans de la Sécurité sociale en 1995, le président de la République pouvait s’enorgueillir de consacrer « notre génie national » sont révolus. A la négation et la confiscation des cotisations sociales par l’Etat, actées par le PLFSS 2020, s’ajoute l’incapacité du gouvernement à prendre immédiatement les mesures nécessaires pour enrayer la dégradation généralisée de l’hôpital public. Cette situation de crise ouverte concerne désormais tous les secteurs de la santé.

L’état des lieux établi depuis longtemps et largement partagé est pourtant éloquent : pénurie de soignants, « burn out » des praticiens, saturation des services d’urgence, désertification médicale, fermeture des hôpitaux de proximité, pénurie de médicaments, déremboursements sont les principaux maux récurrents … La liste n’étant pas exhaustive, les nombreuses difficultés étant bien connues, égrenées comme une fatalité jour après jour par les acteurs du système et ses observateurs.

A mi-mandat, il n’est pourtant pas erroné de penser que le gouvernement a largement eu le temps de prendre la mesure de l’ampleur des dégâts et de l’ordre des priorités. La colère des soignants et personnels gronde depuis delongs mois, impacte la quasi-totalité des services, par ailleurs, un récent sondage d’opinion IFOP montre l’inquiétude des Français au regard de la dégradation de notre système de santé : ils ne sont pas moins de 82% aujourd’hui à placer la santé comme première priorité d’action attendue du gouvernement. Or contre toute attente, le Ministère de la santé retarde sciemment, après une loi Santé en demi-teinte, le dévoilement d’un train de mesures qui risque de ne pas être efficient du fait de son non-financement prévu au PLFSS.

Par contre, les oukases de déremboursement de médicaments sont légion et posent la question de savoir si ce gouvernement distingue l’essentiel de l’accessoire. La méthode gouvernementale signe, une fois encore, l’absence de stratégie adaptée de l’Etat en matière de santé. L’heure n’est pourtant plus aux tergiversations, il en va de l’avenir de notre système de santé et de celui des femmes et des hommes qui le tiennent à bout de bras comme de toutes celles et ceux de plus en plus nombreux à être exclus de l’accès aux soins.

Première force mutualiste représentant les petites et moyennes mutuelles en France, la FDPM n’a de cesse depuis sa création en 2009 de demander l’ouverture d’un grand débat sur l’organisation et le financement de la santé en France avec l’ensemble des acteurs du système.

C’est dans le cadre d’une concertation à l’échelle des territoires que les petites et moyennes mutuelles œuvrent et apportent leur soutien sans réserve à l’ensemble des personnels de santé.

> Contact presse : Christine Morges – christinemorges@yahoo.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share