Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Augmentation des complications sanitaires graves lors de l’usage non médical du protoxyde d’azote en France (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’Association Française des Centres d’Addictovigilance alerte sur l’augmentation de l’usage non médical du protoxyde d’azote en France et sur l’augmentation des complications sanitaires graves, notamment des atteintes neurologiques sévères survenues dans le cadre d’une consommation massive et/ou prolongée de ce protoxyde d’azote.

Ces atteintes neurologiques se caractérisent par des polyneuropathies axonales sensitivo-motrices, d’expression quelquefois sévère avec signes de dénervation active, et par des scléroses combinées de la moelle. La toxicité du protoxyde d’azote est liée à une inactivation et/ou carence en vitamine B12 qu’il induit en interagissant avec le métabolisme de celle-ci.

Des travaux récents suggèrent également une toxicité axonale directe du protoxyde d’azote, expliquant une progression de la symptomatologie neurologique malgré l’arrêt du protoxyde d’azote et le traitement par vitamine B12 [1].

La survenue de 8 cas d’atteintes neurologiques graves signalées par le CEIP-Addictovigilance de Lille dans la seule région des Hauts-de-France, depuis le début de l’année 2019, est particulièrement préoccupante.

Lire la suite du communiqué de l’Association française des centres d’addictologie

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share