Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

MG France appelle le gouvernement à investir équitablement sur notre système de santé (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

MG France a apporté son soutien aux personnels hospitaliers en grève le 14 novembre. Ce mouvement très suivi semble avoir porté ses fruits puisque le Président de la République a demandé au gouvernement un plan d’urgence pour l’hôpital qui doit être présenté dès mercredi en conseil des ministres.

MG France n’a pas encore appelé les médecins généralistes à la grève.Pourtant les médecins généralistes souffrent des mêmes maux, demandes de soins en hausse régulière, sollicitations croissantes pour des missions nouvelles et toujours plus de contraintes sans moyens nouveaux.

Pour sauver l’hôpital, le président de la FHF estime(*) que “les soins de premiers recours ne marchent pas” et veut “qu’on en demande plus à la médecine libérale”. En même temps, il réclame un milliard d’euros supplémentaires par an pour l’hôpital.

Des moyens pour l’hôpital, des contraintes pour les libéraux : la garantie d’effriter encore un peu plus le système libéral.

Est-ce l’objectif du gouvernement ? Ma Santé 2022 a choisi d’en demander plus à la médecine générale, en organisant les CPTS pour améliorer l’accès aux soins, alors que la profession est en grande tension démographique. Lui demander cela sans lui en donner vraiment les moyens, c’est lui en demander trop ! Le financement proposé pour les CPTS n’est que l’amorce et ne suffira pas à leur déploiement massif.

La médecine générale peut être l’outil de la dés-hospitalisation du système de santé français pour recentrer l’hôpital sur ses vraies missions d’excellence, à condition qu’on lui en donne les moyens, conséquents et pérennes.

MG France dénonce depuis 15 ans les difficultés du système de santé français tout entier. MG France réclame depuis 2010 un investissement pluriannuel conséquent sur la médecine générale et sur les soins primaires. Car on ne peut remettre sur pieds le système de santé sans soigner sa base.

Certains pays comparables l’on fait, ils ont de meilleurs indicateurs de santé avec une dépense de santé moindre. Investir sur la médecine générale pour soigner mieux et économiser, voila ce qu’il convient de faire. Le refuser, investir toujours plus sur les soins hospitaliers, est une impasse.

MG France met en garde le gouvernement.

Les médecins généralistes souffrent de conditions de travail dures et d’une pénurie de moyens.

Ils assurent près de 300 millions d’actes par an, à comparer aux 20 millions d’actes des services d’urgences.

Eux aussi peuvent se mobiliser.

* Egora 14.11.2019

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share