Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les associations d’infirmières d’Europe du Sud et du Moyen-Orient sont prêtes à saisir l’occasion de 2020, Année du personnel infirmier et des sages-femmes (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le CII et les associations d’infirmières d’Europe du Sud et du Moyen-Orient, représentant plus d’un million d’infirmières, se réunissent à Chypre pour échanger sur 2020, l’Année du personnel infirmier et des sages-femmes

Genève, Suisse, 28 novembre 2019 – Les associations nationales d’infirmières d’Europe du Sud et du Moyen-Orient se sont réunies avec le Conseil International des Infirmières (CII) à Chypre, pour finaliser les stratégies régionales et échanger sur la façon de maximiser les effets de 2020, Année du personnel infirmier et des sages-femmes.

Annette Kennedy, la Présidente du CII et Ioannis Leontiou, membre du Conseil d’administration du CII et Président de l’Association chypriote des infirmières et des sages-femmes, ont ouvert la Journée politique, qui a rassemblé des associations d’infirmières d’Albanie, de Bahreïn, de Croatie, des Émirats arabes unis, de France, d’Israël, d’Italie, de Malte et du pays hôte, soit plus d’un million d’infirmières.

Dans sa déclaration liminaire, la Présidente Kennedy a déclaré : « L’Année du personnel infirmier et des sages-femmes en 2020 est l’occasion d’une vie. Nous avons un objectif – améliorer la santé de la population sur la voie des soins de santé universels –, et la seule façon d’y parvenir est de créer un cadre adapté aux besoins des infirmières en matière de conditions de travail, de possibilités de formation et de fonctions de leadership. Nous nous exprimons au nom de nos 20 millions d’infirmières dans le monde afin de peser sur les politiques et changer les lois pour que les infirmières puissent accomplir leur travail. Et nous y arriverons ! »

Le Président Leontiou, qui a souhaité la bienvenue aux délégués des régions d’Europe du Sud et du Moyen-Orient, a appelé à une plus grande coordination entre les associations d’infirmières pour veiller à ce qu’elles soient entendues par leurs pouvoirs publics et que leur fonction de leadership soit renforcée : « Nous devons œuvrer ensemble pour traiter toutes les grandes problématiques relatives aux infirmières, du leadership aux pénuries d’infirmières. Nous sommes ravis de voir autant de pays représentés à cette réunion et nous n’avons aucun doute sur le fait que nous réussirons à mettre en valeur les soins infirmiers en 2020 pour atteindre nos objectifs. »

Les délégués ont entendu les projets des différentes associations nationales pour l’Année du personnel infirmier et des sages-femmes, ainsi que des membres du Conseil d’administration du CII, qui se sont réunis plus tôt dans la semaine à Chypre.

Howard Catton, le Directeur général du CII, a été frappé par la variété et l’aspect innovant des idées présentées par les délégués : « Chaque association nationale présente à la réunion a apporté une contribution nouvelle et l’a partagée avec les autres, des moyens novateurs d’influer sur les politiques aux mobilisations éclair, en passant par des événements musicaux ou des grandes affiches publicitaires représentant l’Année du personnel infirmier et des sages-femmes. C’est l’essence même du CII et la raison pour laquelle notre organisation a été fondée il y a de cela 120 ans, à savoir faire progresser les soins infirmiers au-delà des frontières et être au service des populations. Nous prendrons en compte toutes ces bonnes idées et les diffuserons sur notre réseau mondial à travers des réunions équivalentes, les médias sociaux et notre site Web. »

L’après-midi, les délégués ont participé à des ateliers pour discuter d’autres moyens de collaborer durant l’Année du personnel infirmier et des sages-femmes, convenant que les domaines spécifiques suivants réclament une attention particulière :

  • Accroître les investissements dans la profession infirmière
  • Influer sur l’élaboration des politiques pour veiller à ce que les infirmières aient des fonctions de leadership accrues, de plus grandes possibilités de formation et leur mot à dire dans la prise de décisions
  • Prendre à bras-le-corps les problématiques relatives aux effectifs, y compris améliorer la proportion d’infirmières par rapport aux patients
  • Participer à l’élaboration de stratégies visant à réaliser les soins de santé universels et les ODD des Nations Unies
  • Soutenir et favoriser le développement des infirmières de pratique avancée

Ce vendredi, Annette Kennedy, la Présidente du CII, interviendra à la conférence nationale de l’Association chypriote des infirmières et des sages-femmes intitulée Infirmières et sages-femmes pour la santé et la prospérité 24 h/24, 7 j/7, qui réunira plus de 600 infirmières.

Pour de plus amples informations, prendre contact avec Gyorgy Madarasz, attaché de presse, madarasz@icn.ch
Tél. +41 22 908 01 16

www.icn.ch @ICNurses

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share