Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

L’association JNA initie une vaste campagne nationale de dépistages de l’audition (National)

Imprimer la liste
Share

« Quel avenir pour les oreilles des Français ? » Dans le cadre de la 23° édition de la Journée Nationale de l’Audition, les experts de l’association mobilisent les professionnels de santé et de la prévention pour réaliser une vaste campagne de dépistages de l’audition auprès de la population. L’objectif est de réaliser un état des lieux en l’absence d’une veille sanitaire mise en place par les pouvoirs publics.

Le risque sanitaire est présent et la politique actuelle ne permet pas d’enrayer le phénomène.

L’audition représente pourtant un « déterminant santé » indispensable dans le suivi santé de la population. Plus simplement, l’audition est au cœur des équilibres de santé et de vie sociale. Médicalement, l’intégrer permettrait de mieux cerner les tableaux pathologiques et les impacts connexes. Plus de 2 000 acteurs locaux de la prévention et de la santé seront à pied d’œuvre pour accueillir les publics.

Le 12 mars, plus de 2 500 acteurs de la santé et de la prévention seront à pied d’œuvre pour réaliser des dépistages de l’audition auprès des Français et informer les publics.

Lire la suite du communiqué ICI

Pour mémoire, les principaux risques pour l’audition sont :

La croissance des symptômes acouphènes

En raison des comportements humains (pratiques d’écoute de musique amplifiée, pollution sonore sur les espaces de travail, non port des protecteurs individuels contre le bruit), les sifflements et bourdonnement dans les oreilles ne peuvent qu’augmenter. Mais ils ne restent considérés par les pouvoirs publics qu’associés à une perte auditive soit due au vieillissement ou à une surdité professionnelle.

Les différentes enquêtes Ifop, menées par l’association JNA, indiquent une croissance quasi permanente de ces symptômes. Elles ont permis d’évaluer que 14 à 16 millions de Français étaient concernés dont 4 millions avec des acouphènes fréquents. Qu’en sera-t-il de cette estimation en 2020 ?

L’insuffisante correction des troubles de l’audition

Alors que les neurosciences indiquent la nécessité de corriger la perte des capacités auditives pour garantir de bonnes fonctions cognitives, les Français demeurent réfractaires. La mise en place du 100% santé devrait aider à infléchir la tendance. Mais en l’absence de mise en place d’une politique volontariste spécifiant la nécessité sanitaire, le risque sanitaire et ses coûts insidieux vont continuer à proliférer. L’audition est un bio-marqueur de santé et l’inaction est source de comorbidités dont les symptômes sont traités mais de fait pas leurs causes réelles.

Les gênes auditives dues aux expositions sonores sont absentes des diagnostics médicaux

Les différentes expositions sonores vécues au cours de la journée ont une incidence sur les capacités cognitives et l’état général. Elles sont source de stress acoustique qui perturbent la capacité à décoder rapidement les informations sonores reçues par le cerveau. L’impact santé est réel et actif chaque jour tant chez les enfants qu’au sein de la population en activité professionnelle. Ces mécanismes peuvent faire partie des facteurs explicatifs de fatigue, maux de tête, pertes de concentration, stress, irritabilité. Les gênes auditives dégradent la santé et la qualité de vie des Français.

Contact presse : Sébastien Leroy – sebastien.leroy@journee-audition.org

Site officiel JNA

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share