Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Réforme des retraites pour les médecins : n’oublions pas les jeunes médecins », rappelle REAGJIR (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Suite à la publication du rapport du Haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, en juillet 2019, les réunions de concertations avec les syndicats s’enchaînent pour finaliser la réforme. Mais les jeunes sont injustement écartés de ces échanges. Par la voix de ses adhérents, ReAGJIR, le syndicat qui rassemble et représente les jeunes généralistes (remplaçants, jeunes installés et chefs de clinique), se mobilise.

Les jeunes, principaux concernés, mis de côté

La majorité des jeunes médecins connaît mal le système de retraite actuel – peu lisible et complexe – et voit bien que la profession se mobilise contre sa réforme. « Pour qu’ils puissent se positionner sur cette réforme, il est indispensable que les jeunes soient informés tant sur le système actuel que sur celui que propose cette réforme. », explique le Dr Laure Dominjon, Présidente de ReAGJIR. « Nous demandons que les jeunes soient associés aux réflexions mais aussi aux négociations car cette réforme les concerne principalement. Il paraît aberrant d’écarter les premiers concernés ! »

Lors des Rencontres Nationales de ReAGJIR en novembre, une table ronde sur le sujet de cette réforme avait rassemblé nombre de jeunes généralistes inquiets d’être les grands perdants de cette réforme : comment seront pris en compte les changements de carrière ? comment cotiser en exercice mixte ? ceux qui exercent à temps partiel pourront-ils s’y retrouver ?

Un manque de clarté

« Des éléments de cette réforme sont encore flous à ce jour : il est nécessaire de les développer et expliciter. On ne peut avancer les yeux bandés et demander à la profession d’avoir confiance en des annonces floues ! », ajoute le Dr Barbara Trailin, Vice Présidente de ReAGJIR. « Le système actuel est complexe avec des cotisations non proportionnelles dans différentes caisses. Si sur le papier l’idée d’un système plus simple est alléchante, nous manquons aujourd’hui de chiffres et de projections claires et convaincantes. »

ReAGJIR demande aujourd’hui que de réelles négociations soient mises en place avec tous les représentants de la profession, y compris les jeunes, pour permettre d’écrire ensemble une réforme plus juste et adaptée à tous.

>Contacts presse

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share