Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les leaders de la profession infirmière en Asie identifient des enjeux clefs pour le rapport sur l’état des soins infirmiers dans le monde (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Les participants au vingtième Forum asiatique de la main-d’oeuvre du CII, qui s’est tenu à Séoul les 21 et 22 novembre, ont publié un communiqué insistant sur l’importance, pour les gouvernements, d’investir dans la formation, les salaires et les conditions de travail des infirmières pour parvenir à la couverture sanitaire universelle.

À Séoul, les débats entre représentants de onze associations nationales d’infirmières (ANI)* de la région asiatique ont porté sur l’Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier, en 2020 ; sur la parution, prévue en avril de la même année, du premier rapport sur l’état des soins infirmiers dans le monde ; et sur les difficultés rencontrées par la main-d’oeuvre infirmière en appui à la réalisation de la couverture sanitaire universelle. Le Dr Michelle Rumsey, directrice du Centre collaborateur de l’OMS à Sydney, en Australie ; M. James Buchan, professeur adjoint à la University of Technology, également à Sydney ; et M. Howard Catton, Directeur général du CII, ont prononcé des allocutions pendant le Forum, qui était accueilli par l’association des infirmières et infirmiers de la République de Corée (Korean Nurses Association, KNA).

Dans son message de bienvenue, la Présidente de la KNA, Mme Kyung Rim Shin, a déclaré : « Nous voici réunis avec l’objectif commun de partager nos expériences et nos idées sur les questions relatives à la main-d’œuvre infirmière dans nos pays respectifs. Pendant le Forum, nous définirons nos priorités et nous préparerons à célébrer 2020, l’Année des sages-femmes et du personnel infirmier. Nous chercherons également des moyens de renforcer la collaboration multilatérale pour mieux relever les défis auxquels notre profession est confrontée. »

Selon l’OMS, en effet, il manque environ neuf millions de personnels infirmiers dans le monde, plusieurs pays asiatiques étant parmi les plus touchés. Les participants au Forum ont constaté que tous les pays et toutes les régions sont confrontés à des problèmes liés à ce manque d’infirmières. Ils ont souligné l’importance non seulement d’augmenter les effectifs, mais aussi de donner aux infirmières diplômées les compétences et qualifications indispensables pour répondre aux besoins de santé prioritaires des populations. Le communiqué insiste sur le fait que cette démarche constitue non pas une dépense, mais bien un investissement, lequel aura des retombées positives multiples tels que le soutien à la réalisation de la couverture sanitaire universelle ainsi que le développement social – par l’ouverture de nouvelles possibilités de formation et de carrière –, sans oublier la croissance économique induite**.

Les participants au Forum sont convenus que toutes les ANI doivent collaborer avec d’autres parties prenantes pour favoriser les évolutions de carrière et le professionnalisme des infirmières en créant les conditions nécessaires à l’excellence dans la pratique infirmière, de même que la reconnaissance de cette excellence et sa récompense. Il est aussi urgent d’élaborer et d’appliquer des stratégies pour fidéliser le personnel infirmier, en particulier l’instauration d’un milieu de travail sûr et souple ; l’élimination du harcèlement au travail ; la reconnaissance et le respect du personnel infirmier ; et l’offre de conditions de travail équitables et attrayantes pour les infirmières.

Les participants au Forum sont également convenus de la nécessité de collaborer avec d’autres intervenants, notamment le personnel politique, les médias et la société civile, afin d’étendre le corpus d’éléments probants et de défendre une vision positive et moderne des infirmières, ainsi que du rôle central qu’elles doivent jouer dans la prestation de soins sûrs et efficaces, y compris à un niveau pratique avancé.

Une meilleure représentation des infirmières dans le processus d’élaboration des politiques a été jugée essentielle, tout comme la nécessité pour chaque pays et chaque gouvernement de créer un poste d’infirmière en cheffe qui puisse jouer un rôle clef en faisant entendre la voix des infirmières et en se concentrant sur la reconnaissance et le développement de la profession infirmière.

Pour M. Howard Catton, Directeur général du CII, « il ne faut pas sous-estimer l’importance des questions qui ont été soulevées au Forum, comme la nécessité d’investir dans les soins infirmiers, de remédier aux pénuries de personnel et de mettre davantage l’accent sur la formation et les rôles de leadership dans notre profession. Ces questions domineront en effet l’Année des sages- femmes et du personnel infirmier en 2020 et seront probablement reprises dans le premier rapport sur l’état des soins infirmiers dans le monde. Le communiqué cite les éléments clefs qui, de l’avis des ANI, devront figurer dans le rapport et seront à la base de recommandations en matière d’investissement et de changement en 2020 et au-delà. »

« Il importe », a ajouté le Directeur général du CII, « que la publication du rapport sur l’état des soins infirmiers dans le monde ne soit pas un acte ponctuel. Le rapport devra être mis à jour régulièrement pour que nous puissions tirer pleinement parti de l’analyse et mesurer tant l’évolution des progrès que les effets des politiques, ainsi que la valeur et la contribution des infirmières à la couverture sanitaire universelle. L’analyse et le leadership produits par le Forum sont valables non seulement pour l’Asie mais pour le monde entier, car les défis auxquels les soins infirmiers et nos systèmes de santé sont confrontés sont véritablement mondiaux. »

Les Forums de la main-d’oeuvre du CII se tiennent chaque année. Ils sont organisés par des associations nationales d’infirmières membres du CII. Outre le Forum asiatique de la main-d’oeuvre, le CII organise un Forum annuel international de la main-d’œuvre.

Note pour les rédactions

Le Conseil international des infirmières (CII) est une fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant plusieurs millions d’infirmières dans le monde entier. Géré par des infirmières et à l’avant-garde de la profession au niveau international, le CII plaide pour des soins de qualité pour tous et pour des politiques de santé solides, partout dans le monde.

Contact presse : Gyorgy Madarasz, attaché de presse, courriel : madarasz@icn.ch, téléphone : +41 22 908 0116.

www.icn.ch

*Chinese Nursing Association, College of Nursing Hong Kong, Indonesian National Nurses Association, Japanese Nursing Association, Nurses Association of Macau, Malaysian Nurses Association, Philippine Nurses Association, Singapore Nurses Association, Taiwan Nurses Association, Nurses Association of Thailand et Korean Nurses Association.

**Commission de haut niveau des Nations Unies sur l’emploi en santé et la croissance économique.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share