Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Des technologies nouvelles et plus de transparence face à la complexification des flambées de maladies d’origine alimentaire » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La conférence mondiale sur la sécurité sanitaire des aliments, réunie à Abou Dhabi, appelle à mener des actions plus fortes pour protéger la santé des populations.

Les autorités de sécurité sanitaire des aliments et des experts de 135 pays se réunissent pour la première fois en dix ans et lancent un appel à agir plus fermement afin de protéger la santé des populations et de sauvegarder les économies nationales et mondiales face aux effets des flambées de maladies d’origine alimentaire, qui sont de plus en plus complexes.

La deuxième réunion mondiale du Réseau international des autorités de sécurité sanitaire des aliments (INFOSAN) se tient du 9 au 11 décembre à Abou Dhabi. L’événement est organisé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), et l’autorité d’Abou Dhabi chargée de l’agriculture et de la sécurité sanitaire des aliments (ADAFSA) en est l’hôte.

Les aliments impropres à la consommation contenant des bactéries, des virus, des substances chimiques ou des parasites nocifs causent plus de 200 maladies, qui vont de la diarrhée au cancer. On estime que 600 millions de personnes tombent malades chaque année dans le monde – soit une personne sur dix – après avoir consommé des aliments contaminés, ce qui cause 420 000 décès. Les enfants âgés de moins de cinq ans portent 40% de la charge de morbidité liée aux maladies d’origine alimentaire, avec 125 000 décès chaque année.

«Des flambées de plus en plus nombreuses de maladies d’origine alimentaire toujours plus complexes font des victimes mortelles, rendent des gens malades et menacent l’avenir de la santé et des économies», a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. «Les pays doivent investir dans des technologies de suivi des urgences de sécurité sanitaire des aliments. Ils doivent également partager en toute transparence les informations sur les flambées afin d’éviter leur propagation internationale et de prévenir le risque qu’elles représentent pour la santé.»

INFOSAN est un réseau mondial regroupant 190 autorités nationales de sécurité sanitaire des aliments, géré conjointement par l’OMS et la FAO. Le réseau apporte son soutien aux gouvernements dans la gestion des risques liés à la sécurité sanitaire des aliments, permettant un partage rapide de l’information en cas d’urgence de sécurité sanitaire des aliments afin d’éviter que des aliments contaminés traversent les frontières.

Depuis la première réunion mondiale d’INFOSAN, une augmentation importante du nombre et de l’ampleur des urgences d’origine alimentaire a été constatée en raison de la mondialisation du commerce des aliments à destination des humains et des animaux. Plusieurs incidents majeurs qui se sont produits récemment montrent les répercussions mondiales de ces menaces:

  • La plus grande flambée de listériose jamais enregistrée dans le pays a frappé l’Espagne en 2019. Deux cents personnes sont tombées malades et trois personnes sont décédées.
  • L’Afrique du Sud a connu en 2017-2018 la flambée de listériose la plus importante au monde, avec plus de 1000 personnes touchées par une toxi-infection alimentaire et plus de 200 décès.
  • Une flambée de listériose en Europe due à des légumes congelés produits dans une usine hongroise en 2018 a touché sept pays et 47 personnes sont tombées malades. L’usine fabriquait des produits alimentaires distribués dans plus de 100 pays.

Néanmoins, la collaboration internationale par l’intermédiaire d’INFOSAN dans le cadre de la riposte à ces événements a montré le potentiel des nouvelles technologies, notamment du « séquençage du génome entier » et de l’échange d’informations pour suivre les contaminants d’origine alimentaire.

Le séquençage du génome entier détermine en une seule fois la séquence ADN complète du génome d’un organisme. Cela augmente les chances de différencier les cas de maladies d’origine alimentaire imputables à la flambée des cas sporadiques sans aucun lien avec elle. Cela permet également aux autorités de repérer les zones de contamination où il est nécessaire d’intervenir.

La réunion d’INFOSAN à Abou Dhabi traite d’autres questions majeures relatives aux urgences liées aux maladies d’origine alimentaire, notamment:

  • Fraude alimentaire: la production et la vente de denrées alimentaires dont l’étiquetage est faux ou frauduleux, y compris la liste des ingrédients.
  • Commerce électronique et ventes en ligne: l’essor de nouvelles plateformes d’achat et de livraison de nourriture pose de nouveaux défis pour la sécurité sanitaire des aliments, avec des chaînes de distribution de nourriture en grande partie non réglementées qui compliquent la traçabilité.

«La FAO s’emploie à contribuer au réseau mondial INFOSAN, unique en son genre, et collabore avec tous les États Membres pour donner plus d’importance à la sécurité sanitaire des aliments dans les discussions politiques à l’échelle nationale et internationale», a expliqué M. Bukar Tijani, Sous-Directeur général de la FAO chargé du Département de l’agriculture et de la protection des consommateurs.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share