Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Pari(s) Santé Femmes : 22 sociétés savantes françaises et francophones réunies pour 3 jours de conférences scientifiques et d’ateliers dédiés à la santé des femmes (Paris) – j+1

Imprimer la liste
Share

Du 29 au 31 janvier, Pari(s) Santé Femmes réunira 22 sociétés savantes françaises et francophones au Paris Convention Center de la porte de Versailles (Paris) pour trois jours de conférences scientifiques et d’ateliers entièrement dédiés à la santé des femmes.

Sexualité, contraception, fertilité, grossesse, ménopause, ou encore prévention et traitements des cancers féminins figureront parmi les nombreux thèmes de cette première édition organisée à l’initiative du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).

« Le CNGOF avait coutume d’organiser ses journées scientifiques en décembre, chaque année. Il nous a semblé important de les transformer pour les ouvrir à d’autres spécialités chirurgicales, médicales et paramédicales, elles aussi impliquées dans la santé des femmes, explique Israël Nisand, président du CNGOF. L’idée est de favoriser les échanges entre tous les acteurs de la prise en charge avec un double objectif, l’amélioration de la qualité des soins et l’amélioration de la qualité de vie des femmes à tous les âges de la vie ».

Pari(s) santé femmes offrira la possibilité à tous les congressistes – gynécologues obstétriciens et médicaux, sénologues, sages-femmes, anesthésistes-réanimateurs, pédiatres, radiologues, biologistes, anatomopathologistes, éthiciens, sexologues, médecins généralistes, urologues, kinésithérapeutes, infirmiers, psychologues, etc. – d’écouter les dernières recommandations pour la pratique clinique et de se former sur les thématiques les plus pointues. Ainsi, tout au long de ces trois jours, ce sont 78 ateliers qui seront proposés aux participants, dont 25 ateliers gratuits consacrés à la formation des internes.

Par ailleurs, Pari(s) santé femmes réunira aussi près de 70 exposants qui présenteront leurs solutions thérapeutiques et innovations.

Enfin, afin de favoriser le partage et la diffusion de l’information scientifique, le CNGOF proposera chaque jour aux journalistes un point presse à la mi-journée, lors duquel seront abordées quelques-unes des thématiques phares de cette rencontre scientifique (lire le programme préliminaire ci-après).

Informations complémentaires ICI

Accréditations des journalistes : Véronique Simon-Cluzel, MHC–Finn Partners, veronique.simon-cluzel@finnpartners.com

À noter : un point presse se tient chaque jour de 11h30 à 13 h, en salle 735, proche de l’espace consacré au DPC, en haut des escalators qui conduisent au congrès.

Le jeudi 30 janvier, le point presse sera consacré à deux sujets de société et à deux sujets médicaux plus techniques :

  • Joelle Belaisch-Allart reviendra sur les avancées mais aussi les limites de la loi de Bioéthiqueactuellement discutée au Sénat, notamment en ce qui concerne la PMA et la GPA.
  • Amina Yamgnane présentera les travaux de la commission ProBité créée en 2017 par le CNGOF afin de promouvoir la bientraitance dans les soins gynécologiques et obstétricaux. Cette commission réunit tous les professionnels engagés dans les soins de périnatalité, gynécologues-obstétriciens, sages-femmes, anesthésistes-réanimateurs, puéricultrices, pédiatres, médecins généralistes, psychiatres, et les associations d’usagers, l’IRASF, le CIANE (Collectif inter associatif autour de la naissance) et “Maman blues”.
  • Hervé Fernandez fera le point sur la prise en charge de la douleur postopératoire en chirurgie gynécologique et pelvienne, l’une des composantes majeures du concept de réhabilitation améliorée en chirurgie (RAC), dont la mise en place est un élément marquant de cette dernière décennie.
  • Enfin, Jean-Marc Levaillant explicitera les progrès réalisés par l’échographie en gynécologie et en obstétrique.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share