Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Service d’accès aux soins : le SML reste méfiant (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le SML a pris acte du contenu du rapport remis ce jeudi 19 décembre à la ministre de la Santé concernant le fonctionnement du Service d’accès aux soins (SAS).

En premier lieu, le SML a bien retenu, selon les indications de la ministre de la Santé, qu’à ce stade aucun arbitrage n’était encore arrêté. C’est pourquoi, le SML demande formellement que le dispositif final retienne le 116 117 comme numéro d’appel pour l’accès aux soins non programmés libéraux et que SOS médecins ne soit pas mis à l’écart.

Ensuite, le SML estime que l’ambition d’un numéro unique, le 113 proposé dans le rapport CARLI/MESNIER, n’est ni souhaitable en l’espèce, ni soutenable financièrement.

Il n’est pas souhaitable car, sans éducation de la population, il est susceptible de constituer un encouragement à consommer du soin en toute circonstance, et il n’est pas soutenable financièrement car son fonctionnement dans des conditions optimales d’efficacité implique des ressources humaines conséquentes, un back office de régulation et un système d’information interopérable, qui n’est pas chiffré.

Le SML se veut pragmatique dans ce dossier. Il estime qu’au lieu d’étatiser une fois de plus un dispositif au risque de placer les libéraux sous la tutelle des hôpitaux, il serait plus efficace et raisonnable, de partir de l’existant, avec le 116 117, et par ailleurs de développer des structures libérales de prise en charge des urgences non vitales en ville.

>Contact presse : Sylvie FONTLUPT, Tél. 06 72 82 42 18

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share