Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Le projet de loi Grand âge et Autonomie ne peut plus attendre ! » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Il y a maintenant deux ans jour pour jour, un mouvement social d’ampleur s’engageait dans les établissements et les services à domicile pour personnes âgées. Alors que les problèmes demeurent, les professionnels restent inquiets et plus qu’en attente de décisions politiques. La présentation du projet de loi « Grand âge et autonomie », voulu par le Président de la République et annoncée avant l’automne 2019, ne peut plus attendre ! Dans une perspective constructive, et globalement en accord avec les conclusions de la concertation « Grand âge et autonomie » et de la mission « Métiers du grand âge », les grandes organisations et fédérations du secteur appellent à la mise en œuvre effective de mesures concrètes, d’un calendrier stable, et à une réforme lisible, coordonnée et dignement financée.

Le 30 janvier 2018 et pendant plus de six mois, tous les acteurs accompagnant les personnes âgées dénonçaient déjà le manque de moyens humains et financiers, ainsi que les effets délétères de la réforme de la tarification introduite par la Loi « Adaptation de la société au vieillissement ». En ordre de marche pour toujours mieux accompagner nos aînés, les établissements et services médico-sociaux (ESMS) attendent des réponses concrètes.

Nous appelons donc l’État à s’engager durablement en faveur du grand âge en présentant dans les plus brefs délais le projet de loi « Grand âge et autonomie. »

Face au vieillissement de la population, nous proposons de travailler autour d’une vision partagée. Seule une approche citoyenne de nos aînés permettra de mieux répondre aux besoins et aux aspirations des personnes accompagnées, soutenir les familles et les aidants, et améliorer les conditions de travail des professionnels.

Pour faire vivre cette vision partagée, nous sommes porteurs de propositionsnotamment pour :

– renforcer la qualité d’accompagnement ;

– augmenter le taux d’encadrement et le temps de professionnels en établissement et à domicile ;

– agir en faveur de l’attractivité des métiers en revalorisant les salaires et les évolutions de carrières ;

– moderniser le régime des autorisations qui freinent aujourd’hui les initiatives en matière d’accompagnement, de coopération domicile – établissement et de diversification de l’offre ;

– affecter graduellement, mais dès 2020, la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) au financement du plan « Grand âge et autonomie ».

– créer des financements nouveaux et pérennes, en particulier dans le secteur du domicile.

– reconnaitre et gratifier les bonnes pratiques en matière de prévention et de maintien de l’autonomie fonctionnelle des personnes accompagnées ;

– garantir à tous une réponse de proximité, en assurant un maillage territorial de réponses sociales, médico-sociales et de santé, graduées et de qualité.

Lire la suite du communiqué inter-associatif sur le projet de Loi Grand âge

Contacts presse

  • sr.ad-pa@orange.fr
  • contact.cndepah@gmail.com
  • christele.lambert-come@croix-rouge.fr
  • c.journoud@fnaqpa.fr
  • direction.adjointe@fnadepa.com
  • Alexandre.tortel@mutualite.fr
  • s.panissier@nexem.fr
  • C.TILLOUS-BORDE@una.fr
  • vmercadal@uniopss.asso.fr
PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share