Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

AIDES s’exprime après la nomination d’Olivier Véran (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Si Agnès Buzyn quitte le navire, de nombreux dossiers restent en suspens. L’épidémie de VIH recule, mais il nous reste encore beaucoup à faire pour atteindre l’objectif « Zéro contaminations ». AIDES interpelle Olivier Véran à l’occasion de sa prise de poste et lui adresse sa feuille route pour lutter contre les épidémies de VIH, hépatites et IST.

Les dossiers en urgences vitales

L’accès à la couverture maladie des étrangers-es a été gravement atteint sous le mandat Buzyn avec l’instauration du délai de carence de trois mois pour les demandeurs-ses d’asile. L’aide médicale d’état (AME) doit être intégrée de toute urgence à l’Assurance Maladie. Nous demandons un accès universel à la santé pour tous-tes les étrangers-es quel que soit leur statut administratif.

L’hôpital public connaît une crise sans précédent qui conduit à des difficultés d’accès aux soins pour les patients-es, voir les met en danger. Il est aujourd’hui indispensable de répondre aux besoins des professionnels-es et des patients-es et de revaloriser le budget de l’hôpital public.

Sur la réforme des retraites, nous avons alerté sur les risques de précarisation des publics les plus vulnérables. Nous demandons un projet qui garantisse une retraite digne aux personnes dont la carrière a été hachée du fait de leur santé ou de leur handicap.

Les dossiers en observation

Le déploiement de tests de dépistage rapide (Trod) de l’hépatite B, l’ouverture de la primo prescription de la Prep aux médecins de ville, la généralisation des centres de santé sexuelle, l’accès aux programmes d’échanges de seringues en prison ou la multiplication des salles de consommation à moindres risques sont des mesures nécessaires pour faire reculer les épidémies de VIH, hépatites et IST. Elles ne doivent plus attendre.

L’amendement sur la transparence du médicament porté par Olivier Véran, alors député, a été invalidé par le Conseil Constitutionnel.  Nous lui demandons, en tant que ministre, de faire le nécessaire pour que cet amendement soit réintégré dans la loi dès maintenant.

Le projet de loi bioéthique, excluant les personnes trans en dépit de nos demandes, doit a minima comprendre le remboursement de la PMA aux couples de femmes et pour les femmes seules. Nous demandons à Olivier Véran de défendre cette position face aux députés-es, comme l’a fait sa prédécesseure.

Les dossiers en salle d’attente

La loi de pénalisation du client met en danger quotidiennement les travailleurs-es du sexe.

Olivier Véran sera en tant que ministre le garant de la santé de tous-tes les citoyens-e, y compris des travailleurs-es du sexe. AIDES lui demande, comme nous l’avions fait auprès d’Agnès Buzyn, d’investir ce sujet pour garantir la défense de tous et toutes.

La mise en place d’une amende forfaitaire pour les consommateurs-rices de drogues ne répond une nouvelle fois qu’à une approche répressive. Nous demandons à M. Véran de reprendre le dossier et de l’envisager sous l’angle de la santé publique plutôt que celui de la morale et de la pénalisation.

Nous attendons aujourd’hui de vous, M. Véran ce que nous avons exigé de Mme Buzyn durant ces deux ans et demi : permettre à toutes et tous un accès universel, inconditionnel et de qualité aux soins. Sans cela, nous ne pourrons vous considérer comme un allié de la lutte contre le VIH et les hépatites.

> Contacts presse

Adèle Simon – asimon@aides.org

Anne-Charlotte Chéron – accheron@aides.org

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share