Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les CDF saluent la nomination d’Olivier Véran, nouveau ministre des Solidarités et de la Santé (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« Les Chirurgiens-Dentistes de France (Les CDF) saluent la nomination d’Olivier VÉRAN à la tête du ministère des Solidarités et de la Santé. Bien qu’il soit issu du secteur hospitalier, ils ne doutent pas qu’il saura prendre en compte les spécificités des professions libérales en général et comprendre celles des chirurgiens-dentistes en particulier.

Lors de leur visite au ministère le 31 janvier dernier, Les CDF avaient insisté auprès d’Agnès BUZYN sur certains points d’actualité, tout particulièrement :

  • l’entrée en vigueur du 100 % Santé au 1er janvier 2020 qui, dans la grande majorité des cas, s’estdéroulée sans problème. Cependant, les écueils rencontrés restent pénalisants, tant pour les confrères que pour les patients. Les CDF ont ainsi mis l’accent sur les dysfonctionnements dus à des manques de préparation de certaines complémentaires, qui doivent être résolus dans les plus brefs délais ;
  • le respect des engagements conventionnels, notamment les équilibres entre les paniers. Les actes qui ne relèvent pas du 100 % Santé ne doivent pas faire les frais de cette mesure voulue par le président de la République. Les CDF rappellent à Olivier VÉRAN qu’ils défendent l’accès aux soinsbucco-dentaires et que son prédécesseur au ministère s’était engagé à veiller à ce que cet équilibre soit respecté. Ils lui demandent donc de poursuivre dans cette voie ;
  • le dossier brûlant de la réforme des retraites, au sujet duquel Les CDF rappellent :
    • que les chirurgiens-dentistes, tout en participant à l’effort de solidarité, ont réussi par une gestion rigoureuse à pérenniser leur régime de retraite sans que cela coûte un centime à la collectivité et qu’ils n’étaient pas demandeurs d’un régime de retraite fourre-tout qui a, hélas, abouti à un texte à trous rempli de flous ;
    • qu’ils enregistrent néanmoins certains engagements obtenus lors des multiples séances de concertations qu’ils souhaitent voir clairement précisés dans le texte de loi tels que, notamment, la préservation des réserves par ceux qui les ont constituées, la conservation du régime de prestations complémentaires de retraite (PCV), les droits ouverts lors du cumul emploi-retraite et la possibilité d’une cotisation supplémentaire pour ceux qui le souhaitent ;
  • les centres de santé, pour lesquels ils demandent un contrôle beaucoup plus strict de leur installation ;
  • la suppression de la taxe additionnelle de 3,25 %, mesure inique et discriminatoire qui pénalise les praticiens conventionnés.

Les CDF félicitent Olivier VÉRAN pour sa nomination et se tiennent à sa disposition pour échanger avec lui sur ces problématiques particulières. »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share